Liens d'accessibilité

Washington condamne des attaques "abominables" à Istanbul, assure Ankara de son soutien


Aéroport international Atatürk d'Istanbul,Turquie, après les explosions de mardi, 28 juin 2016.(REUTERS/Ismail Coskun/IHLAS News Agency)

Aéroport international Atatürk d'Istanbul,Turquie, après les explosions de mardi, 28 juin 2016.(REUTERS/Ismail Coskun/IHLAS News Agency)

Les Etats-Unis ont condamné des attaques "abominables" mardi à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul, qui ont fait au moins 36 morts, assurant la Turquie de leur soutien, selon un communiqué de la Maison Blanche.

"L'aéroport international Atatürk, comme l'aéroport de Bruxelles qui a été attaqué plus tôt cette année, est le symbole des connexions internationales et des liens qui nous unissent", a affirmé le porte-parole de l'exécutif américain Josh Earnest.

"Nous restons loyaux dans notre soutien à la Turquie, notre allié et notre partenaire dans l'Otan, comme avec tous nos amis et alliés dans le monde, alors que nous continuons à affronter la menace du terrorisme", a-t-il ajouté.

Un porte-parole du département d'Etat, Mark Toner, a pour sa part estimé que "malheureusement, cette attaque meurtrière n'est que la dernière d'une longue série d'attaques destinées à tuer et à mutiler des civils innocents".

"De telles attaques ne font que renforcer notre détermination à travailler avec le gouvernement turc pour contrer le fléau du terrorisme et soutenir tous ceux qui dans la région travaillent à promouvoir la paix", a ajouté M. Toner.

Les relations entre Ankara et Washington se sont tendues ces derniers mois en raison du soutien explicite des Américains aux milices kurdes de Syrie.

Washington les considère comme l'un des groupes armés les plus efficaces contre le groupe Etat islamique alors que la Turquie estime qu'ils sont étroitement liés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène depuis 1984 une rébellion meurtrière sur son sol.

- 'Approfondir notre coopération' -

Les candidats à la présidentielle américaine de novembre ont eux aussi condamné le triple attentat-suicide d'Istanbul.

"Le monde est sidéré et horrifié", a affirmé le républicain Donald Trump dans un communiqué.

"La menace terroriste n'a jamais été aussi grande. Nos ennemis sont brutaux et impitoyables et feront tout pour tuer ceux qui ne se plient pas à leur volonté", a estimé le tonitruant milliardaire.

"Nous devons maintenant prendre des mesures pour protéger les Américains des terroristes et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour améliorer notre sécurité afin que l'Amérique reste sûre."

Evoquant une attaque touchant "le coeur d'un de nos alliés de l'Otan", sa rivale démocrate Hillary Clinton a estimé que "tous les Américains doivent se montrer unis avec le peuple turc face à cette campagne de haine et de violence".

Ces attentats "ne font que renforcer notre détermination à vaincre les forces du terrorisme et du djihadisme radical dans le monde", a-t-elle ajouté.

"Nous devons approfondir notre coopération avec nos alliés et nos partenaires au Moyen-Orient et en Europe pour affronter cette menace. Une telle coopération est essentielle pour protéger notre sol et que notre pays reste sûr", a estimé l'ancienne secrétaire d'Etat.

Les autorités aéroportuaires de New York et du New Jersey ont annoncé après ces attaques avoir renforcé leurs mesures de sécurité dans les aéroports Kennedy, LaGuardia et Newark Liberty.

La police a ajouté "des patrouilles très visibles équipées d'armes tactiques" dans ces aéroports du nord-est des Etats-Unis, a indiqué l'agence Port Authority dans un communiqué.

Ces mesures "viennent s'ajouter aux différentes patrouilles anti-terroristes déployées (...) après l'attaque dans un club d'Orlando" perpétrée le 12 juin par un homme inspiré par l'EI et qui a fait 49 morts, a-t-elle précisé.

Tous les vols ont été suspendus mardi soir à l'aéroport Atatürk, le plus grand de Turquie.

Au moins trente-six personnes, dont des étrangers, ont été tuées dans le triple attentat-suicide, a annoncé le Premier ministre turc, qui a pointé du doigt l'EI.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG