Liens d'accessibilité

Washington classe Boko Haram et Ansaru sur sa liste noire


Une affiche annonçant une prime pour la capture d'Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, sur un mur dans le village de Baga à la périphérie de Maiduguri dans l'Etat de Borno.(Archives).

Une affiche annonçant une prime pour la capture d'Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, sur un mur dans le village de Baga à la périphérie de Maiduguri dans l'Etat de Borno.(Archives).

Les services américains de lutte contre le terrorisme soulignent que Boko Haram et Ansaru ont fait des milliers de morts dans le nord et le centre du Nigeria ces dernières années.

Boko Haram et Ansaru figurent désormais sur la liste noire des Etats-Unis. L'annonce a été faite, mercredi 13 novembre, lors d’une audience au Congrès américain.

« Boko Haram correspond à la définition d'un groupe terroriste et doit être désigné comme tel.» C’est ce qu’a déclaré Christopher Smith, président d’une sous-commission du Congrès américain.

Dans cette classification, le département d’Etat voit un outil visant à lutter contre les terroristes à travers l'application de la loi. Outil qui doit s’inscrire dans une approche globale s’associant aux efforts militaires, politiques et de développement du Nigeria.

Dans un communiqué publié, mercredi 13 novembre, les services américains de lutte contre le terrorisme soulignent que Boko Haram et Ansaru ont fait des milliers de morts dans le nord et le centre du Nigeria, au cours des dernières années.

Boko Haram est souvent présenté comme étant la plus importante organisation terroriste du Nigeria. Quant à Ansaru, il s’agit d’un groupuscule qui affirme être indépendant de Boko Haram.


Déjà l'année dernière, le département d'Etat avait désigné Abubakar Shekau, le plus visible des chefs de Boko Haram, comme étant un terroriste.

Les autorités américaines rappellent que ces organisations islamistes nigérianes ont perpétré des dizaines d'attaques contre des églises et des mosquées. Elles commettent également des assassinats ciblés contre des civils.

Les responsables américains accusent également Boko Haram d’avoir attaqué un bâtiment de l'ONU en 2011 à Abuja, la capitale. Un attentat dans lequel 21 personnes avaient trouvé la mort.

Quant à Ansaru, les responsables américains affirment que ses attaques ont principalement visé des cibles militaires nigérianes et des Occidentaux.

La classification de ces deux groupes nigérians comme étant des organisations terroristes permet aux banques de geler les avoirs de leurs membres aux États-Unis.

Le nom de Boko Haram dans la langue Haoussa signifie "l'éducation occidentale est un péché." Le groupe lutte contre le gouvernement nigérian depuis 2009, avec de fréquentes attaques contre des postes de police, des prisons, et des responsables du gouvernement. Les civils sont aussi visés.

Le groupe se bat pour la mise en place d’un Etat islamique dans le nord du Nigeria.
Le gouvernement du Nigeria a déclaré l'état d'urgence dans trois États du Nord en mai et a envoyé des milliers de soldats pour combattre l’organisation.

Mais les attaques se poursuivent, et l'armée qui traque les membres de Boko Haram est aussi accusée d’avoir tué des centaines de civils dans des violences aveugles.
XS
SM
MD
LG