Liens d'accessibilité

Vote jeudi du Conseil de sécurité sur l'envoi d'une force onusienne en Centrafrique


Des soldats de la Misca dans Bangui, le 8 mars 2014

Des soldats de la Misca dans Bangui, le 8 mars 2014

Proposé par la France, le texte devrait être adopté à l’unanimité

Dans le texte, Paris demande aux Nations Unies de valider l’envoi de 10.000 soldats et 1.800 policiers en Centrafrique. Cette force ne devrait pas être opérationnelle avant le 15 septembre 2014.

Elle aura pour mission principale de protéger les populations civiles.

Les casques bleus prendraient alors le relais de la Misca qui deviendrait la Minusca dans le cadre du chapitre 7 de la Charte des Nations Unies qui définit le recours à la force.

Le projet de résolution rappelle que "la situation en Centrafrique constitue une menace pour
la paix internationale et la sécurité dans la région."

Le mandat initial de la force onusienne en Centrafrique s’établira sur une année dans un premier temps et des élections sont prévues au plus tard en février 2015.
XS
SM
MD
LG