Liens d'accessibilité

Vol disparu: une seconde plongée prévue pour le robot sous-marin


Le robot sous-marin Bluefin-21 de la U.S. Navy

Le robot sous-marin Bluefin-21 de la U.S. Navy

Un robot sous-marin devait reprendre ses recherches dans le sud de l’Océan Indien, où l’on espère retrouver les restes du vol 370 de la Malaysia Airlines, disparu après avoir décollé de Kuala Lumpur, en Malaisie, à destination de Beijing.

La première plongée du robot Bluefin-21 de la marine américaine a dû être écourtée lundi soir, après que l’appareil eut atteint sa limite de profondeur, soit 4.500 mètres.

Les données recueillies lors de cette première plongée ont été analysées, mais sans que l'on retrouve le moindre indice de l'avion disparu.

Le Centre conjoint de coordination des agences (JACC), qui coordonne les recherches, a déclaré que le véhicule serait redéployé plus tard mardi, selon les conditions météorologiques.

Le sous-marin a été lâché près d'une semaine après que l’on ait capté les ultimes signaux sonores qui, espère-t-on, provenaient des boîtes noires du jet disparu. Les batteries des boites noires ne durent qu’environ un mois, et cela fait près de 40 jours que le MH370 a disparu avec 239 personnes à bord.

Les chercheurs s’intéressent également à une nappe de pétrole détectée dans la zone de recherche. Des échantillons ont été ramassés, et envoyés pour analyse.

Le Premier ministre australien, Tony Abbott, reste prudent, et souligne qu'essayer de retrouver quelque chose à environ cinq kilomètres de la surface, à 1.000 km de la côte la plus proche, est une tâche énorme, qui ne sera probablement pas finie de sitôt.

Le robot sous-marin Bluefin-21 est équipé d'un sonar, et il est déployé par le navire australien Ocean Shield, qui dirige les opérations de recherche du Boeing 777 .
XS
SM
MD
LG