Liens d'accessibilité

Vives critiques suite aux sanctions contre "Pussy Riot"


Des manifestants à Moscou protestant contre le verdict sanctionnant les membres du "Pussy Riot''

Des manifestants à Moscou protestant contre le verdict sanctionnant les membres du "Pussy Riot''

A travers le monde, des manifestations ont suivi le verdict, aussi bien à Moscou qu'à Paris, à Londres ou à New York.

Vives critiques à travers le monde contre la décision du régime de Vladimir Poutine en Russie de sanctionner les membres du groupe musical « Pussy Riot ». Les trois jeunes femmes du groupe ont été condamnées vendredi à deux ans de réclusion pour « hooliganisme » motivé par la haine religieuse, et ce pour avoir pour avoir chanté une prière anti-Poutine dans la principale Cathédrale orthodoxe de Moscou.

Dans leur prière, elles avaient supplié la Vierge Marie de délivrer la Russie de Poutine, récemment réélu à un troisième mandat à la tête de l’Etat.

A travers le monde, l’arrêt rendu par le tribunal a provoqué des manifestations, aussi bien à Moscou qu’à Londres, ou encore Paris et New York. Les avocats des jeunes femmes ont l’intention d’interjeter appel.

Dans un communiqué publié vendredi, l’Eglise orthodoxe russe a appelé les autorités à faire preuve de clémence dans le cadre de la loi. Selon l’Agence France Presse (AFP), un sondage réalisés par la station de radio Echo de Moscou indique que 77 pour cent des auditeurs estiment qu’il est impossible d’accepter avec le verdict.

Pour les Etats-Unis, la sentence infligée aux jeunes femmes est « disproportionnée » et Washington a exhorté les autorités russes à revoir le cas pour s’assurer que le droit à la liberté d'expression est respecté.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton, a déclaré que l'affaire entre dans le cadre d’une récente recrudescence des actes d'intimidation politiquement motivés et des poursuites lancées contre les militants de l'opposition en Russie.

Selon l’ONG de défense des droits humains Amnesty International, les trois jeunes femmes sont des prisonnières d'opinion, détenues pour avoir exprimé leurs idées de manière pacifique.
XS
SM
MD
LG