Liens d'accessibilité

Nord-Mali: vive tension à Kidal


Des combattants islamistes disant venir du Niger et de la Mauritanie photographiés à Kidal le 16 juin 2012

Des combattants islamistes disant venir du Niger et de la Mauritanie photographiés à Kidal le 16 juin 2012

De nouveaux bombardements de l'armée française ont eu lieu dans la localité de In-Khalil, où de violents combats se sont déroulés ce week-end.

Au Mali il y a eu de nouveaux bombardements français non loin de la localité de In-Khalil qui a déjà été, ce week-end, le théâtre de violents combats entre le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) et le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Le MNLA dit avoir lancé des représailles contre des terroristes. Des hommes armés du MAA avaient attaqué les positions du MNLA, allié des Français dans la région de Kidal. La tension est vive dans la zone.

La France est engagée depuis le 11 janvier contre les jihadistes qui occupaient la moitié septentrionale du Mali depuis l'an dernier, y commettant de multiples exactions au nom de la charia (loi islamique), et menaçaient de descendre vers le Sud.

Les principales villes de la zone ont été reprises et désormais les troupes françaises sont lancées, selon le président François Hollande, dans la "dernière phase" dans l'extrême Nord et le massif des Ifoghas, où sont "sans doute regroupées les forces d'Aqmi" (Al-Qaïda au Maghreb islamique).

Selon l'AFP, des combats y avaient fait, vendredi, 116 morts, selon l'état-major tchadien: 23 dans les rangs de l'armée tchadienne et 93 dans le camp des islamistes armés.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG