Liens d'accessibilité

Visite du chef de l'Africom sur le site d'une future base au Niger


 Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

Le patron du Commandement des Etats-Unis pour l'Afrique , le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez où l'armée américaine va investir dans une nouvelle base aérienne, rapporte mercredi un communiqué de l'ambassade américaine à Niamey.

Selon ce communiqué, les Etats-Unis sont "ici à la demande des autorités nigériennes" pour "la construction" de la base aérienne qui servira notamment à déployer des drones dans le cadre de la lutte antiterroriste au Sahel.

La base d'Agadez "améliorera" la "capacité collective" et "facilitera le partage des renseignements" avec le Niger et avec "des pays partenaires" dont "le Cameroun, le Tchad, le Mali et le Nigeria", confrontés à des "menaces sécuritaires communes", relève le texte du communiqué. Elle contribuera aussi à aider ces pays "à protéger leurs frontières et lutter contre le terrorisme", selon le texte.

Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

"Le Niger reste un partenaire solide et fiable contre le terrorisme, et nous restons déterminés à aider le Niger à protéger ses frontières", a souligné le général.

Crée en 2007 par le Département américain de la Défense, AFRICOM a pour mission de "coordonner toutes les activités militaires et sécuritaires" des Etats-Unis sur le continent africain.

D'après le porte-parole du département de la Défense, l'investissement américain à Agadez est estimé à 50 millions de dollars, alors que le site d'informations The Intercept avance le chiffre de 100 millions de dollars, ce qui constituerait le plus important investissement du Pentagone en Afrique. Toujours selon The Intercept, qui a obtenu la déclassification de documents confidentiels du Pentagone, le Niger est "le seul pays de la région à accepter d'accueillir" des drones américains MQ-9, qui peuvent être éventuellement dotés d'armements pour mener des frappes aériennes.

Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

Le général Thomas Waldhauser, s'est rendu à Agadez, pour rencontrer plusieurs leaders nigériens, le 1er novembre 2016. (Photo par Samantha Reho, U.S. Africa Public Affairs/ Released)

Les militaires américains sont déjà présents à Niamey, où ils disposent de drones MQ-9 Reaper, en soutien notamment à l'opération française Barkhane contre les rebelles islamistes au Mali et dans les pays voisins.

La France a également prépositionné des drones à Niamey, et dispose d'une base avancée à Madama (nord-est du Niger), à 200 kilomètres de la Libye, havre pour les groupes jihadistes et les trafiquants.

XS
SM
MD
LG