Liens d'accessibilité

Visite de Ban Ki Moon au Soudan du Sud


Ban Ki-moon serrant la main de déplacés à Juba

Ban Ki-moon serrant la main de déplacés à Juba

Le secrétaire général de l’Onu annonce ce mardi que le leader des rebelles, l’ancien vice-président Riek Machar, a accepté de se rendre à Addis-Abeba pour des pourparlers de paix directs.

La rencontre avec Salva Kiir, l’actuel président, devrait donc avoir lieu mais sans doute pas vendredi

Ban Ki-moon a expliqué à la presse que M.Machar lui avait précisé par téléphone qu'il ferait de son mieux pour se rendre rapidement à Addis, car il se trouve dans une zone reculée.

La semaine dernière déjà, John Kerry avait reçu l'accord de principe des belligérants pour cette rencontre. Le secrétaire d'Etat américain avait menace de prendre des sanctions si les deux camps ne s’engageaient pas vers la paix.

Un premier cessez-le-feu avait été conclu le 23 janvier dernier, mais n’a jamais été respecté sur le terrain.

Ce conflit a déjà fait plus d’1,2 million de déplacés, un bien mauvais scenario pour le Soudan du Sud, qui a acquis son indépendance il y a moins de trois ans.
XS
SM
MD
LG