Liens d'accessibilité

Violentes émeutes au Malawi


Des patrouilles de polices dans les rues de Lilongwe, le 20 juillet 2011

Des patrouilles de polices dans les rues de Lilongwe, le 20 juillet 2011

Au moins dix-huit personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans des affrontements qui secouent le pays depuis mercredi.

Dans un discours radiophonique à la nation, le président malawite Bingu wa Mutharika a condamné les manifestations, mais a appelé au calme en précisant qu’il était temps dàengager le dialogue avec ses opposants et trouver des solutions.

Les protestations ont débuté par des manifestations organisées mercredi, mais elles se sont poursuivies dans la violence ce jeudi

L’allocution présidentielle n’a pas convaincu de nombreux Malawites qui ont laissé éclater leur colère sur Internet et autres réseaux sociaux. Kalako, habite Lilongwe la capitale. Selon lui le président Mutharika n’a pas abordé les questions essentielles.

« Il a appelé à la paix, c’est bien, il a demandé le dialogue, c’est très bien. Mais le genre de dialogue dont il parle ne correspond pas à ce que nous voulons. Les gens s’inquiètent de l’économie en ce moment et non de l’indépendance. Moi, je pense que le président n’a pas répondu aux questions soulevées par les manifestants ».

Selon les observateurs, la violence a éclaté dans différentes villes, notamment à Lilongwe, car la police a répondu trop durement aux manifestations pacifiques.

Undule Mwakasungure dirige le comité consultatif des droits de l’homme du Malawi : « la conduite non professionnelle de la police en est la cause. La où elle a dispersé les gens qui étaient rassemblés pour écouter les leaders de la société civile, c’est là que la foule est devenue violente. La police a alors commencé à utiliser des gaz lacrymogènes ».

Selon Mwakasungure, le président malawite a fait passer récemment des lois qui limitent les droits démocratiques et musèlent l’opposition et la liberté d’expression. Cela a contribué à la grogne depuis quelques temps.

Par ailleurs, six années de croissance économiques ont été freinées par la récession mondiale qui a entraîné des pénuries de carburant et d’autres biens importés au Malawi.

XS
SM
MD
LG