Liens d'accessibilité

Violences xénophobes : des Mozambicains bloquent la frontière aux Sud-Africains


Une marche pacifique contre la xénophobie a eu lieu à Durban, Afrique du Sud, jeudi 16 avril 2015.

Une marche pacifique contre la xénophobie a eu lieu à Durban, Afrique du Sud, jeudi 16 avril 2015.

La manifestation a réuni plus de 200 manifestants sur la route la route menant au poste-frontière de Ressano-Garcia, entre le Mozambique et l'Afrique du Sud.

La police mozambicaine a indiqué que les manifestants ont bloqué, pendant 30 minutes, la route en représailles aux violences xénophobes de ces derniers-jours.

Alfonso Rocco, commandant de police du district de Moamba a affirmé que les manifestants ont empêché les voitures immatriculées en Afrique du Sud de passer.

La police a essuyé des jets pierres des manifestants mais aucun blessé n’a été enregistré. Une personne a été placée en détention pour acte de vandalisme.

"Nos frères en Afrique du Sud se font tuer injustement. Mais nous ne faisons pas la même chose, nous exigeons juste pacifiquement que les Sud-africains n'entrent pas au Mozambique, et que ceux qui sont entrés s'en aillent", a déclaré à l'AFP Gomes Calista, l'un des manifestants.

Jeudi, des attroupements autour d'entreprises employant des Sud-Africains à Temane (Inhambane) et Moatize (Tete), ont obligé ces employés à suspendre le travail.

L'entreprise sud-africaine Sasol a décidé, par mesure de précaution, de rapatrier temporairement les 340 employés sud-africains de ses usines de Temane (province d'Inhambane) et Ressano-Garcia (province de Maputo).

"Aucun cas de violence sur nos installations n'a été constaté, et la situation reste calme", note cependant Sasol dans un communiqué.

XS
SM
MD
LG