Liens d'accessibilité

Violences policières aux Etats-Unis: deux agents, inculpés


Le procureur du comté de Bernalillo, Kari Brandenburg, annonçant les poursuites contre deux officiers de police d'Albuquerque (AP)

Le procureur du comté de Bernalillo, Kari Brandenburg, annonçant les poursuites contre deux officiers de police d'Albuquerque (AP)

Depuis 2010, le département de police d’Albuquerque a été responsable de plus d’une vingtaine de morts par balle, selon le département de la Justice des États-Unis.

Deux policiers devront répondre de la mort d’un sans-abri qui souffrait de troubles mentaux, ont annoncé les procureurs d’Albuquerque,dans le Nouveau-Mexique. On leur reproche d’avoir tué par balle le 16 mars 2013 un certain James Boyd, 38 ans.

Fin mai, le bureau des enquêtes médicales d’Albuquerque avait divulgué son rapport d’autopsie de Boyd, confirmant que le sans-abri avait été atteint dans le dos. La police d’Albuquerque a été impliquée dans deux autres fusillades mortelles depuis cet incident. Et depuis 2010, le département de police de la ville a été responsable de plus d’une vingtaine de morts par balles, selon le département de la Justice des États-Unis.

Boyd est décédé lors d’une confrontation sur un terrain de camping près d’Albuquerque. La scène a été enregistrée par une caméra fixée au casque d’un des policiers présents. Le film porte à croire que Boyd se rendait lorsqu’il a été abattu. Des responsables de la police ont fait valoir que les deux policiers impliqués dans sa mort, Keith Sandy et Dominique Perez, ont ouvert le feu parce Boyd brandissait des armes blanches, alors qu’il était proche d'un autre officier.

L’inculpation des deux officiers intervient alors qu’une vive controverse fait rage aux Etats-Unis sur les violences policières. Les décès l'an dernier de deux hommes noirs non armés - Michael Brown et Eric Garner - après des affrontements avec des policiers blancs, se sont traduits par des protestations massives à travers les Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG