Liens d'accessibilité

Sénégal : la violence en Casamance inquiète les milieux d’affaires


Un meeting de l'opposition sénégalaise en mai dernier, à Ziguinchor, chef-lieu dde la Casamance

Un meeting de l'opposition sénégalaise en mai dernier, à Ziguinchor, chef-lieu dde la Casamance

C’est un climat d’insécurité qui affecte les habitants, mais aussi les investisseurs dans la région. Et justement plus de mille de ces investisseurs sont actuellement réunis en Casamance à l’ occasion des journées économiques.

Une nouvelle vague de violences frappe la Casamance, région du sud du pays en proie à une rébellion armée. Treize personnes ont été tuées et treize blessées mardi lors d'une attaque contre un poste militaire de Diégoune. Cette attaque a été perpétrée, selon les militaires, par les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance, le MFDC. Elle survient une semaine après celle menée contre un autre cantonnement militaire dans le village de Kambeum.

C’est un climat d’insécurité qui affecte les habitants, mais aussi les investisseurs dans la région. Et justement plus de mille de ces investisseurs sont actuellement réunis en Casamance à l’ occasion des journées économiques.

Pour la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), ce conflit est en train de chasser les investisseurs de la région. Il faut donc faire davantage pour les retenir, a expliqué Youssou Diop, directeur exécutif adjoint de la CNES, dans un entretien accordé à Jacques Aristide.

XS
SM
MD
LG