Liens d'accessibilité

Vingt-cinq ans de reclusion pour un Egyptien ayant travaillé pour Al-Qaïda


John Carlin, procureur général adjoint pour la sécurité nationale, s'est félicité de la peine infligée à Adel Abdel Bary

John Carlin, procureur général adjoint pour la sécurité nationale, s'est félicité de la peine infligée à Adel Abdel Bary

L'Égyptien Adel Abdel Bary avait plaidé coupable en septembre 2014 de complot en liaison avec les attentats contre deux ambassades américaines en Afrique en 1998.

Un juge fédéral américain a condamné vendredi un terroriste avoué à 25 ans de prison. L'Égyptien Adel Abdel Bary avait plaidé coupable en septembre 2014 de complot en liaison avec les attentats contre deux ambassades américaines en Afrique en 1998. Il avait été extradé du Royaume-Uni en octobre 2012, en même temps que le prêcheur islamiste Abou Hamza, et trois autres hommes soupçonnés de terrorisme.

Selon les procureurs américains, Bary dirigeait la cellule londonienne de l'organisation du Jihad islamique égyptien. Il a également travaillé en étroite collaboration avec les principaux dirigeants d'Al-Qaïda, avant et après les attentats contre les ambassades qui ont coûté la vie à 224 personnes.

C’était Bary qui, à la demande d'Al-Qaïda, avait contacté les média pour revendiquer la responsabilité des attentats en Afrique. Il a déjà passé 16 ans en détention, en Grande-Bretagne d'abord, puis aux Etats-Unis.

Selon John Carlin, procureur général adjoint pour la sécurité nationale, la peine infligée à Bary fait qu’il est tenu responsable de « son rôle clé dans la facilitation de la délivrance du message d’Al-Qaïda aux extrémistes à travers le monde, les encourageant à perpétrer des actes de violence contre les Etats-Unis et leurs ressortissants ».

XS
SM
MD
LG