Liens d'accessibilité

Après l'Egypte, le vice-président américain Joe Biden au Kenya


Après l'Egypte, le vice-président américain Joe Biden au Kenya

Après l'Egypte, le vice-président américain Joe Biden au Kenya

Washington est l’une des principales voix exhortant le Kenya à mettre en œuvre les réformes politiques promises après les violences postélectorales de 2008, qui avaient fait un millier de morts.

Le vice-président des Etats-Unis, Joe Bident, est arrivé, lundi soir, au Kenya, deuxième étape de sa visite en Afrique. Ses entretiens avec le président kenyan Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga devraient notamment porter sur le projet de nouvelle Constitution du pays. Les Etats-Unis ont exhorté les Kenyans à prendre part au référendum prévu sur ce document en août prochain.


Le président Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga

Le président Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga

Washington est l’une des principales voix exhortant le Kenya à mettre en œuvre les réformes politiques promises après les violences postélectorales de 2008, qui avaient fait un millier de morts. Ces réformes font partie de l’accord de partage de pouvoir signé par le président Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga. Selon les analystes, certains politiciens kenyans sont mécontents des pressions américaines sur leur gouvernement.

Perçu comme un pays relativement stable dans une région de plus en plus troublée, le Kenya est perçu comme allié stratégique de l’Occident. On s’attend à ce qu’il sollicite un appui accru des Etats-Unis pour faire face à la situation en Somalie voisine. Nairobi devrait aussi demander de l’aide concernant la piraterie, le Kenya étant l’un des deux pays qui jugent les pirates appréhendés dans la région.

Le président Barack Obama envisage d’effectuer, avant la fin de son mandat, sa première visite officielle au Kenya, où il est perçu comme un fils du pays, a déclaré le vice-président Joe Biden. Avant de quitter Nairobi pour l'Afrique du Sud, le vice-président Biden prononcera un important discours sur l'importance des relations américano-kenyanes.

A l'étape précédente, à Sharm el-Sheikh en Egypte, le vice-président Biden s’est entretenu avec le chef de l’Etat égyptien, Hosni Mubarack. Les discussions avec le président Mubarak ont porté sur les pourparlers indirects entre Israéliens et Palestiniens, a-t-il dit, ajoutant que les Etats-Unis consultent l’Egypte sur de nouveaux moyens de faire face à la situation humanitaire des Palestiniens de Gaza.

Ce territoire dirigé par le Hamas est sous blocus israélien depuis trois ans. La semaine dernière, l’Egypte a ouvert sa frontière pour permettre l’envoi de l’aide humanitaire à Gaza à la suite de l’attaque des commandos israéliens contre une flottille humanitaire en route vers ce territoire.

Le vice-président Biden a dit avoir aussi discuté avec le président égyptien des préoccupations concernant le programme nucléaire iranien et l’aide de l’Iran aux groupes militants Hezbollah et Hamas. La stabilité du Soudan et les réformes politiques en Egypte ont été également évoquées, a-t-il expliqué.

XS
SM
MD
LG