Liens d'accessibilité

Vers une gouvernance multinationale du web


Washington va réduire son rôle jusqu'à présent primordial au sein de l'Icann, la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur internet.

Le département du Commerce a annoncé que le gouvernement américain allait abandonner le contrôle de l'organisme qui administre une partie de la structure d'internet, notamment l'attribution de noms de domaine.

La National Telecommunications and Information Administration (NTIA) gère actuellement les modifications de la base de données des noms de domaine dits de premier niveau, parmi lesquels « .com » et « .net », rappelle l’agence Reuters.

Selon le département du Commerce, l'exercice de ces tâches sera transmis à une « communauté internationale multipartite », sous l'égide d'une ONG, la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur internet (Icann).

L’Icann, organisme au sein duquel Washington jouait jusqu’à l’annonce du département du Commerce, un rôle primordial, assure depuis 1998 l’attribution des noms de domaines.
Le président Barack Obama et les dirigeants européens ont exprimé le souhait qu'internet soit le plus sûr possible, tout en étant gouverné par une multitude de pays, rappelle Reuters.

Le président de l’Icann, Fadi Chehadé, a salué la décision des Etats-Unis, en invitant « les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les organismes impliqués dans internet à travers le monde à nous rejoindre pour mettre en œuvre cette phase de transition ».

Une conférence internationale sur Internet se tiendra au Brésil au mois d’avril dans le but, selon M. Chehadé, de forger « un consensus sur un modèle de gouvernance globale de l’Internet ».
XS
SM
MD
LG