Liens d'accessibilité

Venezuela : le leader bolivarien Hugo Chavez passe l’arme à gauche


Le President Chavez lors du 3e anniversaire de son retour au pouvoir après un coup d'Etat.

Le President Chavez lors du 3e anniversaire de son retour au pouvoir après un coup d'Etat.

Le président vénézuélien Hugo Chavez est mort, mardi 5 février 2013, après une longue bataille contre le cancer. Il avait 58 ans.

Le vice-président, Nicolas Maduro, a annoncé la mort à la télévision nationale mardi soir. Il a exhorté le peuple vénézuélien à s’armer de force et de courage, et d'être uni pour répondre aux attentes de celui qu'il a qualifié de «grand leader."

Le ministre des Affaires étrangères Elias Jaua a décrété sept jours de deuil national. Il a indiqué que le corps de Chavez sera dans une académie militaire jusqu’à son enterrement vendredi.

Le président Chavez avait été traité pour un cancer à Cuba avant son retour à Caracas le mois dernier. Lundi, le ministre de l'Information Ernesto Villegas a indiqué que le président souffrait aussi d’une "infection grave" et qu’il était dans un état délicat.

Des supporters du président Chavez en larmes à l’annonce de son décès.

Des supporters du président Chavez en larmes à l’annonce de son décès.

M. Chavez souffrait d’un cancer du bassin. Il n'avait pas été vu en public depuis décembre et avait même raté son investiture pour un nouveau mandat en janvier.

Le vice-président Maduro a accusé les « ennemis » du Venezuela d'avoir attaqué le président avec ce cancer sans toutefois élaborer comment cela aurait pu se faire.

Chavez était une figure controversée. Et immédiatement après l’annonce de sa mort, Idriss Fall a recueilli, les réactions de Vénézuéliens.

Pour Marco Rossoqui vit en exil au Canada, c’est un jour triste, et il souhaite de nouvelles élections immédiate pour son pays.


Fernando Cruz, un autre Vénézuélien propriétaire d’un restaurant à Québec au Canada.Il fonde l’espoir que la mort de Chavez entraine des changements politiques.

« Je ne suis pas content humainement parlant, mais politiquement parlant ça peut donner une nouvelle ère là-bas, ça peut changer beaucoup de choses ».



Le président américain Barack Obama a publié une déclaration disant que les États-Unis réaffirment leur soutien au peuple vénézuélien et soutiennent toute politique de promotion de la démocratie et des droits de l'homme.

Le Secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), José Miguel Insulza, a adressé ses condoléances au peuple vénézuélien en cette période, dit-il, de grande tristesse. L'OEA tiendra une réunion spéciale à la mémoire du président Chavez.

Hugo Chavez, fils d'instituteurs, rêvait de devenir un joueur de la ligue majeure de baseball aux États-Unis, mais il a finalement opté pour une carrière de parachutiste dans l'armée.

Il a été emprisonné en 1992 pour avoir mené un coup d'Etat manqué contre le président d'alors Carlos Andres Perez et a été élu au poste lui-même en 1998, en promettant d'éradiquer la pauvreté et la corruption.

M. Chavez a gagné l'inimitié des États-Unis et une grande partie du reste de l'Amérique latine pour ses politiques socialistes, la nationalisation des grandes entreprises, et ses amitiés avec des leaders tels que Fidel Castro de Cuba, Mahmoud Ahmadinejad d'Iran, et aussi l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.
XS
SM
MD
LG