Liens d'accessibilité

Vatican : les responsables de pédophilie doivent répondre de leurs actes, selon une commission


Le pape François lors d'une prière d'Angelus au square de la Basilique St Pierre, Vatican, le 1er février 2015.

Le pape François lors d'une prière d'Angelus au square de la Basilique St Pierre, Vatican, le 1er février 2015.

Une commission de 17 membres en charge de la protection des mineurs a soumis la proposition au pape François. La commission s’est réunie de vendredi à dimanche, rapporte l’AFP.

La commission suggère de développer des procédures pour assurer que tous ceux qui travaillent avec des mineurs --clergé, religieux et laïcs-- soient tenus responsables en cas d'actes pédophiles.

Dans un communiqué publié à l'issue de sa première réunion plénière à Rome, la commission s'est dite "profondément consciente que la question de la responsabilité est d'une importance majeure", en évoquant en particulier les évêques et responsables d'ordres religieux.

Plusieurs affaires de responsables restés en place, en particulier aux Etats-Unis, après avoir choisi de ne pas sanctionner ou même de couvrir des prêtres pédophiles ont suscité de vives réactions d'organisations d'anciennes victimes.

La semaine dernière, le pape François avait adressé une lettre aux évêques et responsables religieux catholiques dans le monde entier leur ordonnant de ne plus jamais étouffer les scandales de pédophilie au sein de l'Eglise.

L'image de l'Eglise a fortement pâti depuis une vingtaine d'années de la révélation de milliers de cas d'enfants et d'adolescents victimes de sévices sexuels commis par des prêtres, tout particulièrement en Irlande et aux Etats-Unis entre les années 1960 et 1990.

Malgré une forte prise de conscience, une commission de l'ONU a jugé l'an dernier dans un rapport sévère qu'il restait beaucoup à faire dans la transparence sur ces crimes. Et le sujet reste tabou dans de nombreux pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.

VOA avec l'AFP

XS
SM
MD
LG