Liens d'accessibilité

Les dons du sang interrompus à Miami en raison de craintes sur le Zika


Les autorités sanitaires américaines ont demandé l'arrêt des dons du sang dans deux comtés de Miami en attendant les résultats d'une enquête sur quatre cas autochtones potentiels de Zika, virus qui peut causer de graves malformations des fœtus.

Si un ou plusieurs de ces cas autochtones se confirmaient, cela prouverait pour la première fois que des moustiques porteurs du Zika sont présents sur la partie continentale des Etats-Unis.

"Au regard de la possibilité d'une épidémie locale du virus Zika, et par mesure de prudence pour aider à assurer la sécurité du sang et des produits sanguins, la FDA (Agence américaine des médicaments) demande à tous les établissements de sang des comtés de Miami-Dade et de Broward de cesser immédiatement la collecte du sang", a indiqué la FDA dans un communiqué.

Le comté de Broward est situé juste au nord de Miami.

Cette interruption restera en vigueur jusqu'à ce que chaque échantillon prélevé dans ces deux comtés puisse être contrôlé avec un test de dépistage du Zika, ou jusqu'à ce que les établissements ne puissent utiliser une technologie qui rend inactif le virus dans les échantillons prélevés.

En outre, toute personne qui est passée dans un de ces deux comtés dans les quatre dernières semaines n'aura pas le droit non plus de donner son sang.

La FDA recommande également "aux comtés adjacents de mettre en place dès que possible des mesures identiques pour s'assurer de la sécurité des dons de sang".

La Floride a relevé pour l'heure 381 cas de Zika, mais tous concernent des personnes ayant voyagé dans des pays où le virus est en circulation.

Deux des quatre cas potentiels de contamination autochtone ont été découverts dans le comté de Miami-Dade, les deux autres dans le comté de Broward.

Le Zika se transmet surtout par des piqûres de moustique et parfois par contact sexuel. Si une femme enceinte est infectée elle court le risque que son enfant naisse avec des défauts de naissance dévastateurs, dont surtout la microcéphalie du foetus, un développement insuffisant du cerveau.

Pour que le Zika s'implante sur le continent américain il faudrait qu'un moustique pique une personne infectée, et aille ensuite piquer une autre personne à qui il transmettrait le virus.

Les zones les plus touchées sont l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale, mais les autorités américaines estiment possible que l'épidémie gagne le continent nord-américain.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG