Liens d'accessibilité

Première exécution par injection létale en deux ans en Alabama


Une chambre de la mort au pénitencier de l'Etat à Huntsville, au Texas, 29 septembre 2010.

Une chambre de la mort au pénitencier de l'Etat à Huntsville, au Texas, 29 septembre 2010.

L'Etat de l'Alabama, dans le sud des Etats-Unis, a eu recourt à un produit controversé.

Le condamné, Christopher Eugene Brooks, 43 ans, a été mis à mort jeudi soir par injection létale pour avoir violé une femme et l'avoir battue à mort en 1992, selon les médias locaux.

L'exécution s'est déroulée "exactement comme prévu", a précisé au site d'informations local Al.com un porte-parole des prisons de l'Etat, Jeff Dunn, même si elle a été conduite avec un produit controversé, le midazolam.

Selon le centre pénitencier d'Atmore, en Alabama, Christopher Brooks est le premier condamné exécuté dans l'Etat depuis juillet 2013. Il est le troisième condamné exécuté depuis le début de l'année aux Etats-Unis après deux précédentes exécutions au Texas et en Floride.

En 2015, 28 condamnés ont été exécutés dans le pays, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG