Liens d'accessibilité

USA : premier débat des candidats démocrates hier soir à Las Vegas


De g. à dr., Jim Webb, Bernie Sanders, Hillary Clinton, Martin O'Malley et Lincoln Chafee. (AP Photo/John Locher)

De g. à dr., Jim Webb, Bernie Sanders, Hillary Clinton, Martin O'Malley et Lincoln Chafee. (AP Photo/John Locher)

Des échanges parfois musclés, toujours courtois, sur le fond.

Cinq candidats se disputent la nomination pour représenter les démocrates a la présidentielle de juin 2016. Hillary Clinton, ancienne secrétaire d’Etat, le sénateur de l’Etat du Vermont Bernie Sanders, Martin O’Malley, ancien gouverneur du Maryland, Jim Webb, ancien sénateur de Virginie, et Lincoln Chafee, ancien gouverneur du Rhode Island.

Contrairement aux deux débats entre candidats républicains, les démocrates ont parlé le moins possible des individus. Ce qui a transformé le débat en un forum pour défendre leurs projets de société.

Le débat s’est vite transformé en duel entre Hillary Clinton et Bernie Sanders sur la question des armes. L’ancienne secrétaire d’état a vertement critiqué le sénateur Sanders pour son opposition à la législation sur le contrôle des armes à feu. Mais Sanders a plutôt appelé à de plus strictes vérifications des antécédents et à une meilleure qualité des services de santé mentale.

Les deux rivaux ont par la suite trouvé un terrain d'entente sur l’utilisation d'un serveur de messagerie privée par Mme Clinton. « Le peuple américain est fatigué de vos maudits e-mails », a lâché Sanders. C’est l’image la plus forte de ce débat, Clinton et Sanders se serrant la main avec un sourire. Parlons des vraies questions, a-t-il poursuivi avant que Lincoln Chafee évoque la perception de la crédibilité du candidat.

Concernant l’économie, Sanders a déploré l’impuissance du congrès face à Wall Street. Il a plaidé pour l'équité salariale en faveur des travailleuses, l’introduction d’un salaire minimum plus élevé et de la scolarité gratuite dans les universités publiques. Hillary Clinton a noté : « L'économie marche mieux quand nous avons un démocrate à la Maison Blanche ».

Sur la Syrie et la Russie de Poutine, Mme Clinton a dit qu’une zone d’exclusion aérienne devrait se faire en coalition, tandis que Sanders et O’Malley ont qualifié d’erreur la présence de la Russie en Syrie. L’autre point sur la politique internationale, c’est l’assassinat des diplomates américains à Benghazi. Hillary Clinton a déclaré qu’il ne faut plus envoyer les diplomates dans les zones dangereuses et ce, en renforçant le renseignement.

Au sujet de la question de l'égalité, le sénateur Sanders a estimé que les Etats-Unis doivent s'attaquer à l'incarcération de masse. « Nous avons besoin d'une nouvelle politique pour les communautés de couleur », a dit Clinton. Celle-ci n’a pas manqué de rendre hommage au leadership du président Obama en la matière.

XS
SM
MD
LG