Liens d'accessibilité

USA : ouverture d’une enquête pénale sur l'épidémie de gastro-entérite liée aux restaurants Chipotle Mexican


Steve Ells, centre, PDG de Chipotle Mexican Grill, mange un burrito dans un restaurant de New York Chipotle, 6 juin 2008

Steve Ells, centre, PDG de Chipotle Mexican Grill, mange un burrito dans un restaurant de New York Chipotle, 6 juin 2008

Le groupe a reçu une "injonction" du procureur fédéral de Californie lui demandant de fournir des documents dans le cadre d'une enquête sur la qualité des aliments préparés dans un restaurant Chipotle de Simi Valley, au sud de Los Angeles.

Un cas de norovirus avait été signalé dans ce restaurant en août dernier, indique Chipotle.

"Nous avons l'intention de coopérer entièrement" avec les enquêteurs, assure la chaîne de fast-food, disant toutefois ne pouvoir anticiper l'issue de cette affaire.

"Il n'est pas possible à ce stade de dire si nous allons écoper d'une amende ni de pouvoir estimer raisonnablement le montant d'une éventuelle pénalité", écrit Chipotle dans un document à la SEC, le gendarme de la Bourse américaine.

Chipotle est affecté depuis octobre par des cas de personnes infectées par la bactérie Escherichia coli, également appelée colibacille, détectée après des repas dans ses restaurants. Près d'une dizaine d'Etats sont touchés dont la Californie et New York.

L'infection à la bactérie E.coli provoque des diarrhées parfois hémorragiques, des crampes abdominales, et des vomissements, qui passent en général sous dix jours. Dans de rares cas, chez les personnes âgées ou les enfants, cela peut entraîner des insuffisances rénales.

Chipotle, fondée en 1993 à Denver (Colorado, ouest), s'est forgé une image de groupe "éco-responsable", attaché à la qualité de la nourriture servie, loin de l'univers traditionnel du fast-food.

Cela lui a permis de gagner des parts de marché malgré des prix plus élevés que la plupart de ses concurrents.

Mais l'action du groupe a perdu plus de 30% depuis début septembre malgré les mesures prises pour enrayer cette épidémie. Début décembre, le groupe avait ainsi indiqué avoir mis en place un programme de mesures sanitaires pour ramener les risques d'infection "à près de zéro".

Ses ventes et ses bénéfices ont pris un coup: Chipotle a nettement abaissé mercredi ses objectifs financiers. Pour faire passer la pilule à ses actionnaires, la chaîne a annoncé un plan de rachats d'actions de 300 millions de dollars.

A Wall Street, le titre reculait de 1,52% à 442,20 dollars dans les premiers échanges mercredi.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG