Liens d'accessibilité

USA : lutte effrénée contre la montée meurtrière des eaux dans le Missouri


Les rues et les maisons submergées après plusieurs jours de pluie torrentielle à l'origine des inondations à Union, Missouri, 29 décembre 2015.

Les rues et les maisons submergées après plusieurs jours de pluie torrentielle à l'origine des inondations à Union, Missouri, 29 décembre 2015.

Soldats et volontaires tentaient mercredi de battre de vitesse la montée des eaux qui ont déjà englouti plusieurs bourgades et coûté la vie à 13 personnes dans le Missouri, au centre des Etats-Unis.

"Nous n'avions jamais vu un niveau d'eau aussi haut", a assuré le gouverneur du Missouri, Jay Nixon, sur CNN. "Nous sommes engagés dans une énorme lutte contre les inondations."

Les eaux de la puissante rivière Mississippi ont déjà dépassé de quatre mètres le niveau de débordement en certains points et devraient encore gonfler sur plus de deux mètres de hauteur, avant d'atteindre le pic de crue vendredi, selon le service américain de météorologie (NWS).

"Nous sommes totalement effondrés et nous avons absolument besoin d'aide", a témoigné le maire de Rockaway Beach, Don Smith.

"Je ne sais même pas comment nous allons faire pour tout nettoyer", a poursuivi sur CNN le maire de cette bourgade située près d'un lac artificiel. "Des poissons nagent dans le magasin d'antiquités de l'un de nos commerçants."

De l'eau boueuse a envahi les maisons et commerces de la zone, les engloutissant parfois jusqu'au niveau des toits. Des centaines de volontaires forment des chaînes humaines pour répartir des sacs de sable sur des digues censées contenir les flots des rivières en crue.

Sur les spectaculaires images filmées par les télévisions, on pouvait voir des secouristes et habitants se déplacer en canoë entre les maisons. Un homme qui tentait de traverser une route inondée en camion a dû grimper sur sa cabine pour échapper à la montée des eaux avant d'être secouru.

Une dizaine de conducteurs n'ont eux pas pu être sauvés, a souligné Jay Nixon, appelant les habitants à éviter les flots puissants, "froids et dangereux" qui dévalent les zones inondées.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG