Liens d'accessibilité

4 cas de Zika autochtones "probables" en Floride


Zika USA - Evaristo Miqueli, Unite de control des moustiques du comte de Broward - 28 June 2016

Zika USA - Evaristo Miqueli, Unite de control des moustiques du comte de Broward - 28 June 2016

Les autorités sanitaires de Floride ont fait état vendredi de quatre cas potentiels de Zika autochtones, ce qui pourrait constituer les premiers cas de transmission du virus par des moustiques sur le territoire continental des Etats-Unis.

Ces quatre cas ont été identifiés dans les comtés de Miami-Dade et Broward, dans le sud de la Floride, et concernent des personnes n'ayant a priori pas voyagé hors du pays dans des zones de transmissions connues de ce virus pouvant causer de graves malformations du foetus.

"Le département de la Santé de Floride a rassemblé suffisamment d'informations dans l'enquête en cours (...) pour conclure que quatre cas résultent très probablement d'une transmission locale", ont écrit les autorités sanitaires dans un communiqué.

"A ce stade, le département pense qu'il existe une zone de transmission active du virus du Zika dans une petite zone du comté de Miami-Dade", a ajouté le texte.

Le gouverneur de Floride Rick Scott a précisé lors d'une conférence de presse qu'une femme et trois hommes étaient concernés.

Il a affirmé que les autorités testaient "depuis environ deux semaines" les moustiques dans la zone où ont été localisés ces cas.

"Aucun moustique n'a été testé positif au virus du Zika, mais le département de la Santé mène une bataille pour tester les personnes dans la zone affectée et s'assurer qu'il n'y ait aucun autre cas", a-t-il poursuivi.

La Floride a relevé pour l'heure près de 400 cas de Zika, mais tous concernaient des personnes ayant voyagé dans des pays où le virus est en circulation.

Le Zika se transmet surtout par des piqûres de moustique et parfois par contact sexuel. Si une femme enceinte est infectée, elle court le risque que son enfant naisse avec des malformations congénitales, notamment la microcéphalie du foetus.

Pour que le virus se diffuse aux Etats-Unis, il faudrait qu'un moustique ayant piqué une personne infectée aille ensuite piquer une autre personne, à laquelle il transmettrait ainsi le virus.

Les zones les plus touchées sont l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale, mais les autorités américaines estiment possible que l'épidémie gagne le continent nord-américain.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG