Liens d'accessibilité

USA: le déficit commercial s'aggrave et dejoue les prévisions en avril


Les Etats-Unis ont continué à bénéficier des faibles cours des prix mondiaux de l'énergie qui ont fait reculer le déficit sur les produits pétroliers à son plus bas niveau depuis 1999.

Les Etats-Unis ont continué à bénéficier des faibles cours des prix mondiaux de l'énergie qui ont fait reculer le déficit sur les produits pétroliers à son plus bas niveau depuis 1999.

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est aggravé en avril, sous l'effet d'une poussée des importations, mais moins que prévu, selon les données publiées vendredi par le département du Commerce.

Le solde chroniquement déficitaire des échanges des Etats-Unis avec le reste du monde s'est creusé de 5,3% en un mois pour s'établir à 37,4 milliards de dollars, en données corrigées des variations saisonnières.

Les analystes se montraient bien plus pessimistes et tablaient dans leur prévision médiane sur une poussée du déficit à 41,6 milliards de dollars.

Cette contre-performance est toutefois atténuée par la très forte révision à la baisse annoncée par le gouvernement pour le mois de mars: le déficit américain n'a été finalement ce mois-ci que de 35,5 milliards, soit son plus faible niveau depuis plus de deux ans.

Pour avril, le déséquilibre de la balance commerciale américaine tient à une poussée des importations (+2,1% à 220,2 milliards de dollars) plus forte que celle des exportations (+1,4% à 182,8 milliards).

Les achats de services à l'étranger ont notamment atteint le niveau record de 41,4 milliards, selon le ministère.

Les Etats-Unis ont pourtant continué à bénéficier des faibles cours des prix mondiaux de l'énergie qui ont fait reculer le déficit sur les produits pétroliers à son plus bas niveau depuis 1999 (3,1 milliards de dollars).

En termes géographiques et en données brutes, le déficit sur les échanges de marchandises avec la Chine a flambé de 16,3% pour monter à 24,3 milliards de dollars, au plus bas depuis deux ans.

Le déséquilibre s'est en revanche fortement réduit avec l'Union européenne, avec un déficit en baisse de 9,3% sur un mois alors que les deux blocs sont engagés dans de très difficiles négociations sur l'accord de libre-échange commercial TTIP.

Les échanges de marchandises avec le Canada se sont soldés par le plus fort excédent commercial jamais atteint (871,7 millions de dollars).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG