Liens d'accessibilité

Le meurtrier d'une femme exécuté au Texas


État pénitentiaire à Huntsville, Texas 29 septembre 2010.

L'Etat américain du Texas a exécuté mardi soir un homme qui avait accepté de tuer une femme contre la somme de 2.000 dollars, après le rejet par la Cour suprême d'ultimes recours lancés par les avocats du prisonnier.

Rolando Ruiz, 44 ans, a reçu une injection létale dans sa prison de Huntsville et a été déclaré décédé à 23h06 locales (05h06 TU mercredi), ont indiqué les autorités pénitentiaires du grand Etat du Sud américain.


"Les mots ne peuvent exprimer combien je suis désolé par la peine que je vous ai causée à vous et à votre famille. Que cela (mon exécution, NDLR) vous amène la paix et le pardon. Je m'excuse", a déclaré le condamné juste avant de mourir, en s'adressant aux proches de sa victime.

"A ma famille, merci pour tout votre amour et tout votre soutien. Je suis en paix. Jésus-Christ est le Sauveur. Je vous aime tous", a-t-il ajouté.

En juillet 1992, Mark Rodriguez était entré en contact avec Rolando Ruiz et lui avait demandé s'il accepterait de tuer sa belle-soeur, Theresa Rodriguez, contre rétribution.

Ruiz avait accepté le marché et le meurtre avait été planifié pour se produire lorsque la femme se rendrait dans un restaurant de la ville de San Antonio.

En arrivant sur place, le tueur avait toutefois renoncé à agir, en apercevant un garde de sécurité.

De nouvelles dispositions avaient été prises pour commettre l'assassinat quelques jours plus tard à un cinéma, où se rendaient Mark Rodriguez, son frère Michael -l'autre commanditaire du meurtre- et la femme de celui-ci, Theresa.

Rolando Ruiz s'était posté devant le bâtiment et avait suivi la voiture du couple jusqu'à leur domicile. A l'instant où Theresa sortait du véhicule, il lui avait tiré une balle fatale dans la tête. Il avait terminé la soirée en jouant au basket-ball.

Les enquêteurs n'avaient pas mis longtemps à confondre les trois hommes, d'autant que le mari de Theresa venait de souscrire une importante assurance-vie au nom de sa femme, et s'était porté bénéficiaire.

Ruiz avait été condamné à mort, Mark et Michael Rodriguez à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le second frère a toutefois été exécuté en 2008, après avoir été condamné à la peine capitale pour une évasion de prison qui s'était soldée par la mort d'un policier.

Rolando Ruiz a passé 25 ans dans le couloir de la mort. Ses avocats ont saisi la Cour suprême pour demander un sursis à son exécution, mais la haute cour a rejeté mardi soir ces démarches de dernière minute.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG