Liens d'accessibilité

Cinq cas de transmission locale de Zika dans une nouvelle zone en Floride


Un panneau à l'entrée de la ville, rappelle aux résidents de faire drainer ou de couvrir l'eau stagnante pour empêcher les moustiques de se reproduire, à Key Biscayne, en Floride, 17 août 2016.

Un panneau à l'entrée de la ville, rappelle aux résidents de faire drainer ou de couvrir l'eau stagnante pour empêcher les moustiques de se reproduire, à Key Biscayne, en Floride, 17 août 2016.

Cinq cas de contamination par le virus du Zika ont été identifiés dans la très touristique Miami Beach, ce qui signifie que la transmission locale du virus qui provoque des malformations congénitales s'étend, ont indiqué les autorités locales.

"Cela veut dire que nous avons une nouvelle zone" de transmission locale, a indiqué le gouverneur Rick Scott, lors d'une conférence de presse. Ce qui a également été confirmé par le ministère de la Santé.

La Floride compte désormais 36 cas de personnes contaminées localement par le virus.

Jusqu'à présent, seule une zone d'environ 2,6 km2 du quartier tendance de Wynwood, dans le comté de Miami-Dade, avait été identifiée comme un site de transmission locale du virus, véhiculé principalement par des moustiques.

La nouvelle zone identifiée à Miami Beach, connue pour son architecture Art déco aux couleurs pastels, sa vie nocturne et ses plages de sable, fait elle un peu moins de 4 km2.

La Floride avait annoncé le mois dernier ses premiers cas de transmission locale du virus.

Aux Etats-Unis près de 2.000 cas de Zika ont été recensés sur le continent. La Floride est la plus touchée, avec plus de 500 infections liées à des voyages et désormais 36 cas de contamination locale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG