Liens d'accessibilité

Etats-Unis : les Américains de plus en plus mécontents de leurs élus


Les élections primaires de mardi dans trois Etats des Etats-Unis ont montré une frustration croissante des Américains.

Les élections primaires de mardi dans trois Etats des Etats-Unis ont montré une frustration croissante des Américains, démocrates comme républicains, au sujet de leurs représentants à Washington.

L’une des élections les plus suivies était la primaire démocrate de Pennsylvanie, où le député Joe Sestak a fait mordre la poussière au sénateur Arlen Specter, qui en est à son cinquième mandat. Républicain durant presque toute sa carrière, ce dernier est devenu démocrate en juin dernier suite à des divergences idéologiques, disait-il, avec le parti républicain.

Une séance de travail au Sénat

Une séance de travail au Sénat

« C’était un grand privilège de servir le peuple de Pennsylvanie, et c’était un grand privilège de siéger au Sénat des Etats-Unis. Je vais œuvrer très, très vigoureusement pour le peuple de notre Etat dans les mois à venir », a déclaré Specter.

Le sénateur de Pennsylvanie, qui a échoué aux urnes en dépit du soutien du président Obama, a promis de soutenir Sestak aux élections de novembre. Ce dernier a remercié son adversaire d’hier pour son service, mais a ajouté que plusieurs législateurs sont restés trop longtemps à leurs postes.

« Beaucoup trop de politiciens de carrière sont plus préoccupés par leur emploi que par le service au public et l’assistance au peuple. Ma victoire est le reflet de la démocratie, une victoire pour le peuple sur l’establishment, sur le statu quo et même sur Washington », a lancé Joe Sestak.

Toujours en Pennsylvanie, le démocrate Mark Critz a défait le républicain Tim Burns dans une élection spéciale pour succéder au défunt député démocrate John Murtha.

Dans le Kentucky, Rand Paul, a remporté la nomination du parti républicain pour le Sénat en battant le secrétaire d’Etat du Kentucky, Trey Grayson, qui avait pourtant reçu le soutien de plusieurs leaders républicains.

Médecin et fils du célèbre député conservateur Ron Paul du Texas, Rand Paul a attribué sa victoire au Mouvement Tea Party, un groupe diversement organisé et partisan d’une réduction du rôle du gouvernement. « J’ai un message, un message du Tea Party, un message fort et clair, et qui ne mâche pas les mots : nous devons reprendre en main notre gouvernement », a-t-il déclaré.

Dans l’Arkansas, la sénatrice démocrate Blanche Lincoln devance son adversaire, le gouverneur-adjoint Bill Halter. Toutefois, aucun des candidats n’a reçu assez de voix pour éviter un second tour.

Ces élections primaires illustrent le mécontentement des Américains contre leurs élus. Selon un récent sondage d’opinion, 28% seulement des Américains sont d’avis que les législateurs actuellement en poste méritent d’être réélus.

Thaïlande : les Etats-Unis condamnent la violence et appellent à la retenue

XS
SM
MD
LG