Liens d'accessibilité

Bahreïn : les Etats-Unis exhortent le gouvernement à la retenue


Jay Carney, porte-parole de la Maison-Blanche

Jay Carney, porte-parole de la Maison-Blanche

L’administration Obama est d’avis que les gouvernements, à travers le Moyen-Orient, ont besoin d’ouvrir leurs sociétés et de répondre aux aspirations de leurs peuples, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche.

Le gouvernement américain estime que Bahreïn ne doit pas répondre par la violence aux manifestations pacifiques de ses citoyens. Le président Barack Obama a présenté ses condoléances aux familles des victimes tuées jeudi dans des heurts avec la police, a déclaré le nouveau porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney.

Le chef de l’exécutif américain a exhorté les autorités bahreïnies à demander des comptes à quiconque a utilisé une force excessive contre les manifestants, a précisé M. Carney.

Des manifestants à Manama

Des manifestants à Manama

L’administration Obama est d’avis que les gouvernements, à travers le Moyen-Orient, ont besoin d’ouvrir leurs sociétés et de répondre aux aspirations de leurs peuples, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche.

Un peu plus tôt, jeudi, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a révélé à la presse s’être entretenue avec son homologue bahreini, Sheikh Khaled bin Ahmed al-Khalifa. Mme Clinton a dit avoir exprimé sa profonde préoccupation et appelé à la retenue.

Des chars de combat en route pour Manama

Des chars de combat en route pour Manama

En ce qui concerne l’Egypte, Mme Clinton a annoncé la promesse des Etats-Unis d’une aide de 150 millions de dollars pour aider à la reprise économique et soutenir la transition après la démission du président Hosni Moubarak.

Par ailleurs, la secrétaire d’Etat Clinton a dit avoir discuté avec le président palestinien au sujet du processus de paix du Proche-Orient.

XS
SM
MD
LG