Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis appellent le gouvernement égyptien à refréner les forces de sécurité


Des manifestants face aux canons à eau, au Caire

Des manifestants face aux canons à eau, au Caire

Dans la capitale égyptienne, des manifestants ont encerclé des véhicules des forces de sécurité et ont mis le feu à un véhicule de transport de troupes. Des incendies étaient visibles en plusieurs endroits de la ville, et des témoins ont signalé des coups de feu dans des rues grouillant de manifestants.

Les autorités égyptiennes ont instauré le couvre-feu et envoyé l’armée en renfort au Caire et dans d’autres villes du pays, mais ces mesures sont loin de décourager les dizaines de milliers de manifestants, qui exigent la fin du régime du président Hosni Moubarak.

Dans la capitale égyptienne, des manifestants ont encerclé des véhicules des forces de sécurité et ont mis le feu à un véhicule de transport de troupes. Des incendies étaient visibles en plusieurs endroits de la ville, et des témoins ont signalé des coups de feu dans des rues grouillant de manifestants.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton

Le quartier général du Parti démocratique national, au pouvoir, figure parmi les immeubles en feu au Caire.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a exhorté le gouvernement égyptien et les manifestants à la retenue. « Nous continuons de suivre de très près la situation. Nous sommes profondément préoccupés par le recours à la violence par la police et les forces de sécurité égyptiennes contre les manifestants », a déclaré Mme Clinton. « Nous exhortons le gouvernement égyptien à faire tout ce qui est en son pouvoir pour réfréner les forces de sécurité. Simultanément, les protestataires devraient aussi éviter d’user de la violence, et s’exprimer de manière pacifique », a ajouté la cheffe de la diplomatie américaine.

Les Egyptiens dans la rue, la nuitm en dépit du couvre-feu

Les Egyptiens dans la rue, la nuitm en dépit du couvre-feu

Hillary Clinton a réitéré l’appui des Etats-Unis aux « droits fondamentaux et universels du peuple égyptien, y compris le droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion. »

« Comme l’a dit hier le président Obama, la réforme est absolument critique pour le bien-être de l’Egypte. L’Egypte est un partenaire important des Etats-Unis sur un vaste éventail de questions régionales. En tant que partenaires, nous sommes convaincus que le gouvernement égyptien doit engager immédiatement le dialogue avec le peuple égyptien pour mettre en œuvre des réformes économiques, politiques et sociales », a encore souligné la cheffe de la diplomatie américaine.



XS
SM
MD
LG