Liens d'accessibilité

Sanctions américaines contre cinq barons africains de la drogue


Sanctions américaines contre cinq barons africains de la drogue

Sanctions américaines contre cinq barons africains de la drogue

Ousmane Conté, ainsi qu’un ressortissant mozambicain, Mohamed Bachir Suleman, et trois autres personnes sont considérés comme des barons de la drogue par Washington.

Les Etats Unis ont imposé des sanctions au fils de Lansana Conté, le défunt président guinéen. Ousmane Conté, ainsi qu’un ressortissant mozambicain, Mohamed Bachir Suleman, et trois autres personnes sont considérés comme des barons de la drogue par Washington. Dans une lettre au Congrès, le président Obama a demandé aux législateurs de leur imposer des sanctions en vertu de la loi américaine contre les trafiquants de drogue.

Ousmane Conté avait précédemment avoué son implication dans le trafic de drogue, mais avait nié en être un cerveau.

Selon un responsable du Trésor américain, Suleman est un trafiquant à grande échelle dont le réseau a contribué à l’accroissement du trafic des stupéfiants et du blanchiment d’argent à travers l’Afrique. Trois de ses entreprises sont citées comme faisant partie de ce réseau.

Les avoirs aux Etats Unis des personnes visées sont gelés et les Américains n’ont pas le droit de faire affaire avec ces sociétés.

Le Mozambique devient progressivement un pays de transit des stupéfiants en route pour l’Europe, y compris la cocaïne et l’héroïne.

Depuis l’an 2000, le Trésor américain a identifié 87 barrons de la drogue dans le monde et pris des sanctions contre plus de 700 entités.

XS
SM
MD
LG