Liens d'accessibilité

Etats-Unis : 30 milliards de dollars pour faciliter l’accès au crédit des PME


Usine aux Etats-Unis

Usine aux Etats-Unis

Le président Barack Obama a promulgué lundi un plan de 30 milliards de dollars visant à faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises au crédit.

Le président Obama a apposé en public sa signature à cette mesure de soutien aux PME.

Le président Obama a apposé en public sa signature à cette mesure de soutien aux PME.



C’est un grand jour pour les chefs d’entreprise américains, a déclaré le chef de l’exécutif avant d’apposer sa signature sur le document. « Le gouvernement ne peut pas garantir le succès, mais il peut abattre les barrières dans la voie du succès, comme le manque de crédits d’un coût raisonnable. Le gouvernement ne peut pas créer des emplois pour remplacer les millions d’emplois que nous avons perdu dans la récession, mais il peut créer les conditions pour que les PME puissent recruter un plus grand nombre de personnes », a expliqué le président Obama.

En plus de rendre le crédit accessible, la mesure prévoit huit formes d'abattement fiscal pour encourager la création d’emplois. Approuvée par une faible marge la semaine dernière, elle procure une victoire politique mineure, mais très nécessaire au parti démocrate du président Obama à cinq semaines des importantes élections de mi-mandat du 2 novembre.

Battant campagne en compagnie de l’ancien président Bill Clinton, le député démocrate Barney Frank, du Massachusetts, n’a pas manqué de décocher une flèche en direction des républicains. « Lorsqu’il n’y a pas de gens qui tentent d’aggraver la situation et de faire obstruction, nous pouvons donner aux Américains le genre d’économie que ce pays mérite », a déclaré le député Frank.

Pour leur part, les républicains flairent un parti démocrate blessé. Les nouveaux sondages indiquent en effet un déclin du soutien populaire aux démocrates. Les électeurs ont hâte de voir les républicains reprendre le contrôle du Congrès, a martelé le sénateur républicain Mitch McConnell, du Kentucky : « Ils savent que s’ils veulent sauver l’Amérique, ils doivent avant tout changer le Congrès, et cela aura lieu le 2 novembre. »

XS
SM
MD
LG