Liens d'accessibilité

USA-Elections: les républicains vont aux urnes dans le Michigan et l'Arizona


Mitt Romney (au c.), après un meeting au Royal Oak Theater (à Royal Oak, Michigan) le 27 fév. 2012

Mitt Romney (au c.), après un meeting au Royal Oak Theater (à Royal Oak, Michigan) le 27 fév. 2012

Mitt Romney est nettement favori dans l'Arizona, mais Rick Santorum espère créer la surprise dans le Michigan

Jour J dans les états du Michigan et de l’Arizona pour les candidats à l’investiture du parti Républicain. Dans ces deux élections primaires, l’ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney et l’ancien sénateur de la Pennsylvanie Rick Santorum font figure de favoris.

D’après les sondages, Mitt Romney maintient une certaine avance dans l’Arizona. Mais la course est plus serrée dans l’état où il a grandi et dont son père fut le gouverneur: le Michigan. Rick Santorum s’appuie sur une frange importante d’électeurs conservateurs, surtout sur les questions sociales comme l’avortement, l’enseignement à domicile ou encore les mariages homosexuels.

« Je ne vais pas laisser les élites inventer une fausse idéologie et des idées bidon pour vous enlever votre liberté et imposer le contrôle de l’Etat dans votre vie, » a-t-il dit.

Mais même parmi les Républicains, certains craignent que le discours de Santorum ne soit devenu démesuré, par exemple quand il a qualifié le président Obama de snob qui veut ouvrir les portes de l’enseignement supérieur à tous ceux qui le souhaitent.

Une victoire de Rick Santorum dans le Michigan serait un embarras pour Mitt Romney, mais l’ancien gouverneur reste confiant :

« Il est difficile de prédire combien de temps va durer ce processus. Mais je suis convaincu que je serai le candidat du parti et nous sommes disposés à prendre le temps qu’il faudra pour atteindre ce but. »

Romney a remporté les primaires et caucus de quatre états : le New Hampshire, la Floride, le Nevada et le Maine. Pourtant, son message ou sa personnalité laissent bon nombre de conservateurs perplexes.

Certains observateurs a l’intérieur du parti pensent qu’une campagne primaire prolongée et fomentant de la division affaiblira le vainqueur républicain et offrira au camp Obama des lignes d’attaques pour les élections générales de novembre.

XS
SM
MD
LG