Liens d'accessibilité

Etats-Unis : plus de 14% des Américains sous le seuil de pauvreté


De nombreux Américains connaissent des difficultés économiques

De nombreux Américains connaissent des difficultés économiques

L’Amérique comptait 43,6 millions de pauvres en 2009, c'est-à-dire des personnes gagnant moins de 22.000 dollars/an pour une famille de quatre membres.

Le Bureau américain du recensement a dévoilé les derniers chiffres de la pauvreté. Ils font ressortir qu’en 2009, les Américains en situation de pauvreté représentaient 14,3 % de la population, soit presqu’un point de plus que l’année précédente. L’Amérique comptait donc 43,6 millions de pauvres, c'est-à-dire des personnes gagnant moins de 22.000 dollars/an pour une famille de 4 membres. C’est le taux le plus élevé depuis la création du bureau du recensement il y a cinquante ans.

Avis Jones DeWeever du Conseil national des femmes noires souligne que plus d’un Hispanique ou Noir américain sur quatre connaît la pauvreté aux Etats-Unis, ou encore un enfant sur cinq dans ces communautés. « Franchement, ces statistiques doivent pousser l’Amérique à se réveiller. Il est temps, encore une fois, d’organiser une lutte sérieuse contre la pauvreté », a-t-elle déclaré.

Lors d’une réunion d’experts à Washington cette semaine, le directeur de Deloitte Consulting, Wade Horn, a lancé une mise. « Je ne suis pas sûr que nous soyons dans un contexte politique propice à plus de dépenses publiques. Selon nous, si l’on tient compte de la dette et du déficit, je crois que c’est plutôt le début d’une période de réduction et non d’augmentation des dépenses », a-t-il souligné.

Une famille hispanique des Etats-Unis

Une famille hispanique des Etats-Unis

LaDonna Pavetti du Centre sur le budget et des priorités politiques explique, de son côté, que de nombreux Etats américains ont initié avec succès, des programmes pour subventionner les emplois dans le secteur privé. « Nous avons vu que ces programmes étaient bénéfiques, particulièrement pour les petites entreprises. Et ce qui s’est passé pour ces dernières, c’est que ces programmes leur ont permis de maintenir leur affaire en période de faible demande », a-t-elle dit, ajoutant que certaines entreprises ont pu ainsi se développer et créer de nouveaux emplois.

Nicholas Eberstadt de l’Institut de l’entreprise américaine, n’est pas de cet avis. Il estime que les subventions gouvernementales pour l’emploi ne devraient pas constituer un élément permanent de l’économie américaine. Selon lui, des rigidités et des obstacles finissent par se développer au niveau de la main d’œuvre lorsque de tels programmes sont mis en œuvre.

Le président Barack Obama assure que ses politiques économiques, comme son plan de relance économique, ont sorti des millions d’Américains de la pauvreté. Les nouveaux chiffrent sur la pauvreté arrivent quelques semaines seulement avant les élections de mi mandat, prévues au mois de Novembre.

XS
SM
MD
LG