Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le gouverneur du Wisconsin confirmé dans ses fonctions


Des électeurs mardi dans le Wisconsin.

Des électeurs mardi dans le Wisconsin.

Les électeurs ont rejeté la procédure de « recall » engagée contre lui.

Le gouverneur républicain du Wisconsin, Scott Walker, réputé notamment pour ses positions anti-syndicalistes, a réussi à sauver son siège dans le scrutin-test d’hier, contre le maire démocrate de Milwaukee, Tom Barrett. M. Walker terminera donc son mandat.

Connu sous le nom anglais de « recall », le scrutin de rappel est une procédure d'invalidation peu courante. L’opposition a recueilli près d’un million de signatures pour permettre ce vote afin de décider de démettre ou non le gouverneur de ses fonctions avant la fin officielle de son mandat.

Scott Walker avait remporté la victoire contre le maire de Milwaukee aux élections générales en 2010. Il avait entamé son mandat en défendant un projet de loi très controversé pour couper dans les retraites et l'assurance-santé des fonctionnaires et réduire leurs droits de négocier par conventions collectives. Ceci avait provoqué des manifestations pendant des jours dans les rues de Madison, et des milliers de personnes avaient occupé le Congrès de la capitale du Wisconsin.

Pour se défendre contre le recall, M. Walker a engrangé 30 millions de dollars de dons, une somme autrement plus importante que les 4 millions de dollars recueillis par son adversaire.

Après sa victoire, le gouverneur républicain s’est montré soulagé.

Le Wisconsin était le troisième Etat américain à organiser un scrutin sur la destitution de son gouverneur. M.Walker, figure du mouvement Tea Party, a ainsi échappé au même sort que les gouverneurs du Dakota du Nord, en 1921, et de la Californie en 2003. Dans ce dernier cas, l’acteur Arnold Schwarzenegger l’avait emporté sur Gray Davis.

XS
SM
MD
LG