Liens d'accessibilité

Etats-Unis : les législateurs sermonnent les dirigeants des compagnies pétrolières au sujet de la marée noire


Des pélicans couvert de pétrole brut dans un centre de réhabilitation de Buras, en Louisiane

Des pélicans couvert de pétrole brut dans un centre de réhabilitation de Buras, en Louisiane

Les législateurs américains critiqué toutes les compagnies pétrolières, affirmant que leurs manuels de procédure d’urgence sont presque identiques à celui de BP.

Des responsables de Shell, ExxonMobil et Chevron et BP Amérique se sont rendus, mardi, au Congrès où ils ont répondu à des questions sur leurs pratiques en matière de sécurité des forages pétroliers en mer. Certains ont dit qu’on aurait pu prévenir la marée noire provoquée par l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon.

Le président et le directeur général de Mobil ont imputé l’incident au non respect des normes. Les responsables de Chevron et Shell ont, eux aussi, cherché à prendre leurs distances vis-à-vis de BP, affirmant que leurs compagnies ont des normes très strictes. Pour sa part, le président de BP Amérique a réitéré ses regrets et assuré que sa compagnie indemnisera toutes les personnes et entités affectées par la marée noire.

Les législateurs américains critiqué toutes les compagnies pétrolières, affirmant que leurs manuels de procédure d’urgence sont presque identiques à celui de BP. Il est clair que les autres compagnies n’étaient pas mieux préparées que BP, a déclaré le député Henry Wazman de Californie.

Mercredi, M. Obama rencontrera les dirigeants de BP pour leur réitéré sa demande qu’ils créent un fond spécial d’indemnisation pour les victimes de la marée noire aux Etats-Unis. Certains membres du congrès exigent jusqu’à 20 milliards de dédommagement. Le chef de l’exécutif prévoit d’astreindre BP à confier le processus de réparation à un organisme indépendant si la compagnie n’accélère pas les procédures de remboursement, a fait savoir le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

Des critiques se sont élevées contre l’administration Obama, lui reprochant de ne pas avoir réagit assez vite à l’explosion, le 20 avril de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon. L’accident a fait 11 morts. Depuis, des dizaines de milliers de barils par jour s’écoulent dans les eaux du Golf du Mexique.

XS
SM
MD
LG