Liens d'accessibilité

La crise budgétaire américaine résolue de justesse


Les législateurs américains ont travaillé tard dans la nuit

Les législateurs américains ont travaillé tard dans la nuit

Le président Obama a déclaré que cet accord inclut une réduction de 39 milliards de dollars de son projet de budget initial. « Cet accord entre républicains et démocrates, au nom du peuple américain, est un budget qui investit pour notre avenir tout en procédant à la plus importante coupe budgétaire annuelle de l’histoire », a-t-il déclaré.

Le président Barack Obama et les leaders républicains du Congrès sont parvenus, tard vendredi soir, à un accord sur le budget fédéral pour le reste de l’année fiscale en cours.

Dans un premier temps, ils ont convenu d’un plan à court terme visant à poursuivre le financement des activités du gouvernement en attendant que l’ensemble de la loi budgétaire soit finalisé, probablement la semaine prochaine.

John Boehner, président de la Chambre

John Boehner, président de la Chambre

Le Sénat et la Chambre des représentants ont adopté ce plan. Cet accord de dernière minute a permis d’éviter une fermeture partielle du gouvernement fédéral, qui aurait mis en chômage temporaire quelques 800 000 fonctionnaires et réduit les services gouvernementaux. Le compromis est intervenu après une rude bataille politique entre les républicains et les démocrates.

Le président Obama a déclaré que l'accord inclut une réduction de 39 milliards de dollars de son projet de budget initial. « Cet accord entre républicains et démocrates, au nom du peuple américain, est un budget qui investit pour notre avenir tout en procédant à la plus importante coupe budgétaire annuelle de l’histoire », a-t-il déclaré.

Harry Reid, leader de la majorité démocrate au Sénat

Harry Reid, leader de la majorité démocrate au Sénat

Le président de la Chambre, le député républicain John Boehner, a assuré, de son côté, que le budget adopté permettra d’accélérer la reprise économique aux Etats-Unis. Il faisait l’objet d’intenses pressions de certains législateurs de la faction « Tea Party » du parti républicain, qui s’opposaient à tout compromis et exigeaient des réductions budgétaires plus importantes. Toutefois, selon les sondages d’opinion, près de 60% des Américains étaient en favorable à un accord sur la question.

Les négociations butaient notamment sur le financement de Planned Parenthood, la plus importante organisation américaine de santé reproductive, et l’Agence de protection de l’environnement chargée, entre autres, de réglementer les émissions de gaz et produits polluants.

Une fois le budget 2011 finalisé et promulgué, la bataille reprendra pour l’adoption du budget 2012.

XS
SM
MD
LG