Liens d'accessibilité

Loi américaine contre la LRA : une opportunité d’améliorer « la coordination entre les parties » selon Human Rights Watch


Une loi américaine promulguée par le président Obama, lundi, vise à appuyer la lutte contre les rebelles ougandais de la LRA.

Le président Barack Obama a promulgué, lundi, une loi pour aider l’Ouganda et d’autres pays africains à combattre les rebelles de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). Les Etats Unis vont soutenir les efforts des gouvernements de la région qui tentent de mettre fin aux activités des partisans de Joseph Koni. Ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI, mais reste introuvable pendant que ses hommes sont accusés de perpétuer des atrocités en Ouganda, en RDC, en Centrafrique et au Sud-Sudan.

Des soldats ougandais en opération contre les rebelles

Des soldats ougandais en opération contre les rebelles

« On a l’opportunité d’améliorer la coordination entre les parties, par exemple les Nations Unies, les forces armées des pays de la région pour protéger les civils et traiter les victimes de la violence de M. Koni », explique John Elliott de Human Rights Watch à Washington.

Des efforts doivent aussi être déployés, au plan international, pour retrouver Joseph Koni et mettre un terme à sa campagne de violence contre la population, a souligné le responsable de Human Rights Watch. Washington peut jouer un grand rôle à ce niveau en renforçant la coalition contre Koni, a ajouté John Eliot. « On ne peut pas dire que les Etats-Unis sont la seule solution de ce problème », reconnaît M. Eliot qui estime, cependant, qu’il faut œuvrer en vue d’inscrire le problème Koni parmi les priorités de la communauté internationale.

XS
SM
MD
LG