Liens d'accessibilité

Michelle Obama exhorte la jeunesse africaine à l’action


Mme Michelle Obama à l'Eglise Regina Mundi de Soweto

Mme Michelle Obama à l'Eglise Regina Mundi de Soweto

La jeunesse africaine doit veiller à ce que les femmes ne soient plus traitées comme des citoyennes de seconde zone, a dit la Première Dame des Etats-Unis, ajoutant que les jeunes Africains doivent s’élever contre la violence faite aux femmes sous toutes ses formes et en tous lieux.

La Première Dame des Etats-Unis en Afrique du Sud, Michelle Obama, qui voyage en compagnie de sa mère et de ses deux filles, a exhorté, aujourd’hui, la jeunesse africaine, en particulier les jeunes filles et femmes, à agir pour un avenir meilleur.

Une chorale locale a donné le ton en chantant avec exubérance. Après les propos introductifs de femmes-leaders sud-africaines, c’est avec une vive émotion que Michelle Obama, la toute première Africaine-Américaine à occuper la Maison-Blanche aux côtés de son époux, s’est adressée aux nombreuses jeunes femmes rassemblées dans l’église Regina Mundi.

Mme Obama embrassant des jeunes dans projet communautaire à Soweto

Mme Obama embrassant des jeunes dans projet communautaire à Soweto

« Vous pouvez être la génération qui crée les possibilités et la prospérité pour les coins perdus du monde et qui bannit la faim du continent à jamais. Vous pouvez être la génération qui élimine le VIH/sida à notre époque, la génération qui lutte non seulement contre la maladie, mais aussi contre sa stigmatisation », a-t-elle déclaré.

La jeunesse africaine doit veiller à ce que les femmes ne soient plus traitées comme des citoyennes de seconde zone, a dit la Première Dame des Etats-Unis, ajoutant que les jeunes Africains doivent s’élever contre la violence faite aux femmes sous toutes ses formes et en tous lieux.

La Première Dame des Etats-Unis et ses filles chez Nelson Mandela

La Première Dame des Etats-Unis et ses filles chez Nelson Mandela

Le discours de Mme Obama s’inscrit dans le cadre d’un forum de jeunes femmes-leaders d’Afrique parrainée par le gouvernement américain. L’histoire récente de la lutte anti-apartheid contre la minorité blanche en Afrique du Sud et celle du mouvement pour les droits civiques aux Etats-Unis se sont mutuellement inspirés, a déclaré Michelle, affirmant que la même chose peut être dite des relations personnelles entre les jeunes africaines d’aujourd’hui et elle.

L’Eglise a été un refuge durant la lutte contre l’apartheid et, pour les invitées de l’église Regina Mundi, c’est maintenant le lieu du plus important discours de Mme Obama. Cette dernière a terminé son discours par des propos familiers de la campagne électorale de son mari en 2008.

« Si quiconque vous dit que vous ne devriez pas ou que vous ne pouvez pas, alors, je veux que vous disiez d’une seule voix, la voix de toute une génération, dites leur : Oui, nous le pouvons ! Qu’allez-vous dire ? Oui, nous le pouvons ! Qu’allez-vous dire ? « Oui, nous le pouvons ! »

Des enfants accueillant Mme Obama au mémorial Hector Pietersen de Soweto

Des enfants accueillant Mme Obama au mémorial Hector Pietersen de Soweto

Pour une des participantes au forum, Anele Mdoda, vedette radio sud-africaine, le message de Mme Obama était fort et clair. « Le fait qu’elle soit ici, qu’elle nous regarde en face et qu’elle nous le dise, je pense et je sais que le démarrage de quelque chose de meilleur pour nous », a expliqué Mdoda.

De nombreuses lycéennes étaient également au forum. Mashudu Nephawe, 20 ans, est venue avec son groupe du lycée Moletsane de Soweto. « Des femmes comme Michelle Obama ont réussi dans la vie à cause de leur sens de discipline. Et elle pense hors des sentiers battus, elle pense pour d’autres gens. Si nous pouvions avoir beaucoup plus de femmes pour diriger le monde, je pense que le monde serait un meilleur endroit », a-t-elle dit.

XS
SM
MD
LG