Liens d'accessibilité

Soudan : les Etats-Unis prolongent leurs sanctions économiques


Des partisans de l'indépendance du Sud-Soudan en campagne à Juba, la capitale régionale

Des partisans de l'indépendance du Sud-Soudan en campagne à Juba, la capitale régionale

Les autorités américaines assurent que les sanctions seraient réexaminées si Khartoum se montre plus coopératif concernant le référendum de janvier au Sud Sud-Soudan et après ce scrutin.

L’administration américaine a annoncé, lundi, la prolongation d’un an de ses sanctions économiques contre le Soudan. Cette décision intervient alors que des diplomates américains déploient des efforts pour relancer les préparatifs du référendum d’autodermination du 9 prochain au Sud-Soudan.

C’est à l’émissaire spécial américain pour le Soudan, Scott Gration, qu’est revenue la tâche d’informer le gouvernement de Khartoum des dernières décisions de Washington. Les autorités américaines assurent que les sanctions seraient réexaminées si Khartoum se montre plus coopératif concernant le référendum de janvier au Sud Sud-Soudan et après ce scrutin. Prévu par l’accord de paix Nord-Sud de 2005, celui-ci doit s’accompagner, le même jour, d’un autre référendum dans la région pétrolifère d’Abyei, qui devra décider si elle se rattache au Nord ou au Sud-Soudan.

L'émissaire américain Scott Gration à Khartoum (Archives)

L'émissaire américain Scott Gration à Khartoum (Archives)



L’émissaire américain Scott Gration, l’ancien diplomate Princeton Lyman et d’autres personnalités, y compris l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki, intensifient leurs efforts pour ôter les derniers obstacles dans la voie du vote. Ici à Washington, on pense que ces efforts pourraient porter fruits.

« Nous continuons de croire qu’un référendum réussi sur Abyei pourra se ternir en début janvier comme prévu. Mais les parties ont besoin d’oeuvrer ensemble, de prendre certaines décisions ainsi que les mesures appropriées pour préparer non seulement ce référendum, mais aussi celui du Sud-Soudan », a expliqué le porte-parole du département d’Etat, Philip Crowley, à des journalistes.

Carte du Sud-Soudan

Carte du Sud-Soudan

Des problèmes subsistent, notamment l’identification des électeurs à Abyei, le tracé des frontières de cette région, la répartition des revenus pétroliers au cas où Abyei se rattacherait à un Sud-Soudan indépendant.

Scott Gration, qui s’est entretenu, hier à Khartoum, avec divers responsables soudanais, dont le vice-président soudanais Ali Osman Taha, devait se rendre aujourd’hui à Juba, la capitale du Sud-Soudan, a indiqué le porte-parole du département. L’émissaire américaine aura des discussions sur le Soudan avec des diplomates de l’Autorité intergouvernementale pour le développement, l’IGAD, cette semaine, à Addis Abeba.

XS
SM
MD
LG