Liens d'accessibilité

Le Trésor américain annonce de nouvelles sanctions contre l’Iran


Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a qualifié ces mesures de première étape dans l’application des sanctions approuvées par le Conseil de Sécurité de l’ONU la semaine dernière.

Le Trésor américain a annoncé mercredi de nouvelles sanctions contre l’Iran. Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a qualifié ces mesures, qui visent à accroître la pression financière sur l'Iran, de première étape dans l’application des sanctions approuvées par le Conseil de Sécurité de l’ONU la semaine dernière.

Les États-Unis s’attendent maintenant à ce que d’autres pays leur emboîtent le pas dans les jours à venir, a ajouté M. Geithner. On s’attend à ce que l’Union européenne (UE) impose de nouvelles sanctions ce jeudi, notamment contre les secteurs du pétrole et du gaz en Iran, où de nouveaux investissements, transferts de technologies, équipements et services seraient interdits.

Les sanctions européennes devraient être discutées et avalisées aujourd’hui lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'UE à Bruxelles.

Washington a ajouté à sa liste noire une 16ème banque iranienne, la Banque postale d'Iran, ainsi que cinq compagnies maritimes et plus de 90 navires qui permettent à Téhéran de contourner de précédentes sanctions à l'égard de la compagnie nationale, l’Islamic Republic of Iran Shipping Lines. Par ailleurs, a ajouté le secrétaire au Trésor, d’autres sanctions visent les commandements des Gardiens de la révolution qui, selon M. Geithner, jouent un rôle clé dans le programme de missiles de l’Iran.

Donc, les transactions sont interdites avec les entreprises figurant sur la liste noire, et les avoirs de ces sociétés aux États-Unis sont gelés.

XS
SM
MD
LG