Liens d'accessibilité

Zimbabwe: un diplomate américain met en garde contre d'éventuelles violences électorales


Le président Robert Mugabe (au c.) en compagnie du Premier ministre Morgan Tsvangirai (à g.) et de son adjoint Arthur Mutambara (23 dec. 2009)

Le président Robert Mugabe (au c.) en compagnie du Premier ministre Morgan Tsvangirai (à g.) et de son adjoint Arthur Mutambara (23 dec. 2009)

L’ambassadeur sortant des Etats-Unis au Zimbabwe, Charles Ray, dit redouter que la violence n’entache les prochaines élections dans ce pays, vu les derniers évènements qui s’y sont produits.

« Il y a des signes inquiétants d'un potentiel de violence ... ce qui pourrait être problématique dans un environnement électoral, » a déclaré M. Ray.

Depuis 2000, lorsque la ZANU-PF du président Robert Mugabe a été confrontée à une opposition forte, les élections zimbabwéennes ont été entachées de violences. Ce qui a conduit les États-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres pays occidentaux à Imposer des sanctions contre M. Mugabe et la direction de son parti, dès 2002.

XS
SM
MD
LG