Liens d'accessibilité

Coup d’envoi de la Convention 2012 du Parti démocrate


Une vue du cente de conférence de Charlotte

Une vue du cente de conférence de Charlotte

La Convention nationale du Parti démocrate débute officiellement mardi soir à Charlotte, dans l’Etat de la Caroline du Nord. Les délégués y désigneront officiellement le président Barack Obama candidat à sa propre succession.


Lundi, les leaders du parti ont procédé aux derniers réglages au centre de conférence de la ville où 6 000 délégués et des milliers de volontaires et de journalistes se retrouveront pendant trois jours.

Parmi les orateurs de la soirée inaugurale à Charlotte, figure la première dame américaine, Michèle Obama. Mercredi, l’ancien président Bill Clinton proposera officiellement aux délégués la candidature du président Obama. Ce dernier acceptera sa nomination jeudi soir, dans un discours télévisé à partir d’un stade local de 74 000 places. Le vice-président Joe Biden prononcera, lui-aussi, un discours d’acceptation.



La veille de la Convention, c’était le Labor Day, la Fête du travail, l’occasion de célébrer les travailleurs. Or, le taux de chômage reste élevé aux Etats-Unis – plus de 8% - ce qui constitue un boulet que traîne la campagne d’Obama, et que ses adversaires républicains ne cessent de relever.

En Caroline du Nord, la situation de l’emploi n’est guère reluisante. Beaucoup accusent les multinationales. « Elles prennent des compagnies ici, des usines ici et les délocalisent au Mexique, en Inde, des choses qui détruisent essentiellement les emplois de la classe moyenne », s’insurge James Hoffa, Jr., leader du principal syndicat des Etats-Unis.

Des manifestants dans la rue à Charlotte

Des manifestants dans la rue à Charlotte



D’autres, comme le pasteur Jesse Jackson, affirment que ce sont les conservateurs républicains qui ont plongé le pays dans des problèmes économiques. « Le président Obama a hérité de la perte de 800 000 emplois par mois, 3 millions et demi d’emplois perdus. Cette hémorragie de notre économie a cessé », a dit le pasteur Jesse Jackson.

La présidentielle du 6 novembre mettra aux prises le président Obama et le républicain Mitt Romney. Les deux hommes sont au coude-à-coude dans les derniers sondages.
XS
SM
MD
LG