Liens d'accessibilité

Rencontre ce jeudi entre Barack Obama et les dirigeants du Congrès américain


Le Speaker de la Chambre John Boehner (à gauche) et le président Obama

Le Speaker de la Chambre John Boehner (à gauche) et le président Obama

Il s’agira pour le président et ses interlocuteurs démocrates et républicains de chercher un accord sur le relèvement du plafond de la dette et la lutte contre le déficit budgétaire

Aux Etats-Unis, les négociations se poursuivent sur deux éléments-clé, la dette et le budget, avec un focus spécial ce jeudi sur la rencontre entre Barack Obama et les dirigeants démocrates et républicains au Congrès.

L’invitation a été lancée mardi par le président Obama, qui souhaite trouver un accord sur le relèvement du plafond de la dette et la lutte contre le déficit budgétaire.

Sur l’une des pierres d’achoppement, l’augmentation des revenus, un député républicain influent, Eric Cantor, laisse entendre aujourd’hui que son parti pourrait être disposé à un compromis. Le leader de la majorité à la chambre basse a déclaré dans une conférence de presse que les républicains seraient prêts à discuter de l’élimination de certaines clauses dans les lois en vigueur, qui permettent aux sociétés commerciales et aux Américains les plus riches de payer moins d’impôts. Cependant, a dit M. Cantor, il faudrait, en contre-partie, que les démocrates acceptent des allègements fiscaux dans d’autres domaines.

Le président Obama discutant de l'économie, via Twitter, le 6 juillet 2011

Le président Obama discutant de l'économie, via Twitter, le 6 juillet 2011

Lors d’un échange avec le public via le réseau social Twitter, le président Obama s’en est pris, mercredi, aux dirigeants républicains pour avoir refusé tout changement relatif aux impôts des sociétés et citoyens riches, dans le cadre des négociations sur la dette.

Washington a déjà atteint sa limite légale d’emprunt de 14,3 trillions de dollars, et le plafond doit être relevé au plus tard le 2 août, sans quoi l’Etat fédéral pourrait se retrouver en cessation de paiement. Ceci affecterait gravement la notation financière, donc le degré de solvabilité, et la réputation des Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG