Liens d'accessibilité

Etats-Unis : BP autorisé à colmater au ciment le puits de pétrole endommagé


Cette procédure ne retardera pas les travaux de forage du puits de secours, qui est nécessaire au colmatage définitif du puits endommagé, a fait savoir l’amiral à la retraite Thad Allen. L’injection de boue dans le puits dans le cadre de la procédure dite du « Static Kill » a réussi à repousser le pétrole brut vers le fond, l’empêchant de se répandre dans la mer, a-t-il expliqué, mercredi, à la Maison-Blanche.

Le coordonateur de la réponse du gouvernement américain à la marée noire dans le golfe du Mexique a autorisé le géant pétrolier BP à injecter du ciment dans le puits de pétrole endommagé. Cette procédure ne retardera pas les travaux de forage du puits de secours, qui est nécessaire au colmatage définitif du puits endommagé, a fait savoir l’amiral à la retraite Thad Allen.

L’injection de boue dans le puits dans le cadre de la procédure dite du « Static Kill » a réussi à repousser le pétrole brut vers le fond, l’empêchant de se répandre dans la mer, a-t-il expliqué, mercredi, à la Maison-Blanche. Selon l’amiral Allen, les derniers efforts de BP portent fruit et la confiance est grande qu’il n’y aura plus de fuite de pétrole brut dans l’environnement.

Pour sa part, Jane Lunchenko, patronne de l’agence américaine chargée des océans et de l’atmosphère - la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) - a fourni de nouveaux détails d’une étude gouvernementale indiquant qu’environ 75% du pétrole brut qui s’est répandu dans le golfe du Mexique a été collecté, brulé, ou alors désintégré par les forces naturelles. Toutefois, l’impact de la marée noire se ressentira probablement pendant des décennies, a-t-elle reconnu.

XS
SM
MD
LG