Liens d'accessibilité

Nouveau charnier en Côte d’Ivoire


Les habitants de Yopugon observant les forces républicaines, lors d'une visite d'un lieu qui pourrait cacher un charnier le 5 mai 2011

Les habitants de Yopugon observant les forces républicaines, lors d'une visite d'un lieu qui pourrait cacher un charnier le 5 mai 2011

Les enquêteurs de l’ONU disent avoir découvert des dizaines de cadavres dans une fosse commune à Abidjan, où les combats ont été particulièrement violents lors de la crise post-électorale qui a opposé l’ancien président Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara, l’actuel président ivoirien.

C’est, une fois de plus, à Yopougon que la découverte macabre a été effectuée par l’ONU. D’après des habitants de ce quartier d’Abidjan, les victimes ont été tuées lors d’une attaque des forces loyales à l’ancien président Laurent Gbagbo contre des partisans d’Alassane Ouattara, le 12 avril.

C’est la veille, le 11 avril, que les forces du nouveau président ont capturé Laurent Gbagbo.

Cette dernière découverte est le résultat d’une enquête du Haut-commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU, annoncée la semaine dernière.

La crise post-électorale qui a opposé, durant 4 mois, les deux présidents rivaux a entrainé la mort de centaines de personnes. L’ONU dénombre un million de déplacés environ.

Le président Alassane Ouattara a promis de mettre en place une commission vérité et réconciliation et de traduire en justice les responsables des crimes perpétrés durant la crise.

XS
SM
MD
LG