Liens d'accessibilité

Somalie : trois autres zones touchées par la famine


Somalie : trois autres zones touchées par la famine

Somalie : trois autres zones touchées par la famine

Les Nations Unies viennent de déclarer, ce mercredi 3 août, la famine dans trois autres parties du pays. Cette crise alimentaire, affectant plusieurs pays de la Corne de l’Afrique, a été déclenchée par une des plus graves sécheresses des 60 dernières années.

En plus de Bakool et du Bas Shabelle, la famine est désormais déclaré dans le Balcad et le Cadale (deux circonscriptions du Moyen Shabelle) ; dans le corridor d'Afgoye ; et dans les communautés de déplacés à Mogadiscio, la capitale.

Le communiqué de l’ONU souligne que l’urgence humanitaire persiste dans l’ensemble du pays. « Des dizaines de milliers de décès de trop ont déjà eu lieu », est-il indiqué. Les Nations Unies estiment que l’aide reste inadéquate, à cause des problèmes de financement, de logistique et d’accès. Cette famine pourrait donc se répandre dans l’ensemble du Sud du pays dans les jours à venir et persister jusqu'à décembre, prédit l’ONU.

Par ailleurs l’ONU estime à 860 000 le nombre de réfugiés somaliens dans la Corne de l’Afrique.

La diaspora africaine se mobilise pour sauver les populations victimes de sècheresse et de famine dans la Corne de l’Afrique. S’indigner ne suffit pas il faut agir et vite et surtout être à l’avant-garde de la lutte contre cette catastrophe. C’est l’appel lancé par Patrick Dikoumé, ingénieur-économiste, porte-parole du collectif de la diaspora africaine à Paris.

Ecoutez Patrick Dikoumé, ingénieur-économiste, porte-parole du collectif de la diaspora africaine à Paris

XS
SM
MD
LG