Liens d'accessibilité

Union Européenne : l'ex-directeur général du Port autonome d'Abidjan disculpé


QG de l'Union européenne à Bruxelles

QG de l'Union européenne à Bruxelles

L’Ivoirien Marcel Gossio est libre de toute sanction européenne.

L'ex-directeur général du Port autonome d'Abidjan ne "constitue plus de risque pour la stabilité en Côte d'Ivoire", a ainsi décidé la justice européenne qui a gommé ce mercredi les sanctions de l'Union européenne (UE) contre cet ancien homme-clé du régime de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo.

Dans son verdict, le Tribunal de l'UE note que depuis son retour en Côte d'Ivoire début 2014 après un exil au Maroc, "Marcel Gossio n'a pas été arrêté alors qu'il était loisible aux autorités ivoiriennes de le faire".

L’UE l’avait accusé d’être "impliqué dans le détournement de fonds publics", "dans le financement et l'armement des milices", "homme clé du financement du clan Gbagbo et des milices" et "personnage central dans le cadre du trafic illicite d'armes".

Marcel Gossio était ainsi interdit d'entrée ou de passage sur le territoire des Etats membres de l'Union, ses fonds étaient gelés et un mandat d'arrêt international le visait. Il tombait sous le coup de telles punitions depuis 2011, au plus fort du conflit post-électoral qui a fait environ 3. 000 morts d’après l'ONU.

En levant les sanctions, la justice européenne rappelle que l’ancien patron du port d'Abidjan a rencontré les autorités ivoiriennes et pris position publiquement, à maintes reprises, en faveur de la réconciliation nationale.

XS
SM
MD
LG