Liens d'accessibilité

UNICEF: un enfant de moins de cinq ans sur trois n'est pas enregistré à la naissance


Des millions d'enfants de par la monde ne sont jamais enregistrés à la naissance, et sont de ce fait privés de leurs droits

Des millions d'enfants de par la monde ne sont jamais enregistrés à la naissance, et sont de ce fait privés de leurs droits

A l’occasion de son 67ème anniversaire, l’UNICEF a publié un nouveau rapport montrant que la naissance de près de 230 millions d’enfants de moins de cinq ans n’a jamais été enregistrée, soit environ un enfant de moins de cinq ans sur trois dans le monde.

« L’enregistrement des naissances est plus qu’un simple droit. C’est ainsi que la société reconnaît l’identité et l’existence d’un enfant », souligne Mme Geeta Rao Gupta, Directrice générale adjointe de l’UNICEF.

Or, environ seulement 62 % de tous les bébés nés à travers le monde ont été enregistré à la naissance en 2012. En l’absence de cet enregistrement, les enfants peuvent être oubliés ou privés de leurs droits. Difficile de les inscrire à l’école, ou encore de les faire soigner ou encore vacciner au dispensaire, explique Mme Claudia Cappa de l’UNICEF.

Par ailleurs, ajoute-t-elle, les enfants non-inscrits à l’Etat civil sont vulnérables à tous les trafics, du fait qu’on ignore officiellement leur âge. Impossible de prouver qu’ils sont des mineurs, lorsqu’ils sont enrôlés de force dans des mines ou des forces armées, par exemple, fait valoir l’experte.

Parmi les obstacles à leur inscription sur les registres officiels : le coût de la procédure, la corruption, l’éloignement des centres d’Etat civil, affirme Mme Cappa. C’est pourquoi l’UNICEF propose des méthodes très simples, sur Internet, et gérables par cellulaire, pour enregistrer les naissances. Car les sociétés ne sauraient être équitables, tant que des millions d’êtres humains n’existent pas officiellement, rappelle l'UNICEF.
XS
SM
MD
LG