Liens d'accessibilité

UNICEF: l'Afrique amorce son baby-boom


Une mère africaine et son bébé (AP)

Une mère africaine et son bébé (AP)

Le continent africain a amorcé pour un baby-boom massif qui se poursuivra au cours des quatre prochaines décennies, avertissent les Nations Unies (ONU). Cela représente à la fois un énorme défi, et une immense opportunité.

Dans un rapport publié cette semaine, et intitulé « Generation 2030/Africa Report », le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) prédit qu’en 2050, 41 % des naissances auront lieu en Afrique. Ce qui fait qu’un habitant de la planète sur quatre sera un Africain.

L’UNICEF identifie plusieurs facteurs à l’origine de ce phénomène. L’Afrique est déjà dotée d'une des populations les plus jeunes du monde. Au cours des prochaines décennies, ces jeunes auront des enfants. Les taux de fécondité du continent sont élevés – et le resteront - alors même que la réduction de la mortalité infantile permettra à plus de bébés et d’enfants de survivre.

Selon Thi Minh Ngo, spécialiste de la politique économique et sociale de l'UNICEF à Dakar, au Sénégal, les populations des autres continents vont se stabiliser.

En Afrique même, certains pays comme le Botswana et l'Afrique du Sud garderont des taux de fécondité relativement faibles, comparables aux pays développés. La croissance de la population sera plus élevée en Afrique de l’Est et de l’Ouest.

Le Nigeria, qui compte environ 177 millions d’habitants, ce qui en fait déjà le pays le plus peuplé du continent, devrait poursuivre sa croissance rapide. D’ici à 2050, il pourrait compter près d'un demi-milliard de personnes.

C'est une épée à double tranchant pour les gouvernements, affirme Mme Ngo. S’ils se préparent dès à présent, dit-elle, leurs pays pourront profiter de cette population jeune, exubérante et productive. Mais pour cela, encore faut-il investir dans la jeunesse, notamment au niveau de la santé, de l’éduction, de la formation et de la création d’emplois.

Les gouvernements doivent commencer à s’intéresser de toute urgence aux secteurs de la santé et de l'éducation, a poursuivi Mme Ngo.

Ce boom démographique représente « une opportunité extraordinaire », a déclaré la responsable de l’UNICEF, d’autant qu’ailleurs dans le monde, les pays seront confrontés au vieillissement de leurs populations. Aux Etats-Unis notamment, les baby-boomers, l’importante génération née après la fin de la Seconde Guerre mondiale, va disparaitre. Or elle « pèse » 76 millions de personnes.

XS
SM
MD
LG