Liens d'accessibilité

Le HCR choqué par un "aérosol antimigrants" au Danemark


Camp de reception des migrants à Vordingborg, à 100 km de Copenhagen.

Camp de reception des migrants à Vordingborg, à 100 km de Copenhagen.

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés s'est dit choqué après la distribution par un parti d'extrême droite danois d'un "aérosol antimigrants".

Samedi à Haderslev (sud), le Danskernes Parti (Parti des Danois) avait distribué 137 aérosols de laque pour les cheveux étiqueté "Spray asile" dans le but de dénoncer l'arrivée d'étrangers au Danemark.

"Certaines filles danoises n'osent pas sortir à la nuit tombée, en partie parce qu'il y a maintenant des demandeurs d'asile en ville", a déclaré à l'AFP le leader de cette petite formation, Daniel Carlsen, justifiant un moyen d'autodéfense "efficace" et "légal".

La polémique a enflé depuis dans les médias danois, qui ont relayé toutes les voix critiques.

Mercredi, l'agence de l'ONU chargée des réfugiés a condamné cette distribution dans un communiqué transmis à l'AFP. Elle "déplore fortement que ce type d'incident ait lieu au Danemark, visant les demandeurs d'asile et réfugiés, des gens qui ont déjà tant souffert".

"C'est un petit groupe qui est à l'origine de cet incident et qui représente seulement une toute petite partie du peuple danois", a ajouté le HCR.

Haderslev, ville de 22.000 habitants, a un centre qui héberge actuellement quelque 140 demandeurs d'asile, selon la Croix-Rouge danoise.

Aux élections législatives en juin 2015, un parti anti-immigration, le Parti populaire danois, était arrivé deuxième avec 21% des voix. Il a considérablement influencé la politique du gouvernement de centre-droit pour tenter de dissuader les migrants de venir au Danemark.

Le Parti des danois, qui dénonce "l'immigration non occidentale" et veut retirer la nationalité danoise à ceux qui en sont issus, réalise en revanche des scores minimes aux élections où il arrive à se présenter.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG